Villeneuve-sur-Lot. Les bons chiffres de la gendarmerie

Une messe à Saint-Étienne, un discours empreint d’humanisme de la part du commandant de la compagnie de Villeneuve, Thierry Legendre, les félicitations du colonel Xavier Faquet suivies de celles du sous-préfet, avant un vin d’honneur à la mairie et un dîner à la salle de Soubirous : voilà les ingrédients d’une Sainte-Geneviève réussie pour les gendarmes de la compagnie de Villeneuve-sur-Lot. «Le gendarme est un humain qui travaille sur l’humain pour l’humain», indiquait, dans le hall de l’hôtel de ville, le commandant Thierry Legendre pour contrebalancer la litanie des statistiques qui évalue le travail des militaires. «Nous mesurons aussi nos résultats dans le regard des autres : dans celui des victimes que nous réconfortons, ou dans celui des enfants qui rêvent de porter l’uniforme».

 

De chiffres, il a quand même été question et sans détour ni douleur, puisque ceux de la compagnie, selon les mots du sous-préfet Johann Mougenot qui s’exprimait sans note, «ne sont pas bons : ils sont excellents !». «Sur la compagnie, la délinquance générale a baissé de 13,66 % soit 180 faits constatés de moins qu’en 2012.» Idem pour la délinquance dite de proximité avec 65 faits de moins (-13,98 %) et les violences faites aux personnes qui enregistrent une baisse de 7,5 % en 2013 (12 faits en moins).

 

Mais le gros motif de satisfaction pour les gendarmes du Villeneuvois, c’est bien le taux d’élucidation : «Il a plus que doublé cette année», félicitait le sous-préfet. «Passant de 40 à 80 %. Aujourd’hui 8 faits sont 10 sont élucidés. Dans 8 affaires sur 10 que traitent les gendarmes, les auteurs sont identifiés.» Une hausse spectaculaire qui doit beaucoup aux efforts consentis par les hommes du commandant Legendre en matière de lutte contre les cambriolages. «C’était la priorité de 2013», rappelait Johann Mougenot. «Et l’objectif a été atteint puisque,en cette fin d’année, la tendance a été inversée : les cambriolages dans les résidences principales sont désormais en baisse avec 14 faits de moins en 2013 par rapport à 2012 (-12,17 %) et un taux d’élucidation qui passe de 10 à 30 %.» Des résultats encourageants obtenus notamment grâce au GELAC (Groupe d’enquête et de lutte anti-cambriolage), mis en place à Villeneuve depuis mars dernier.

Source : La Dépêche du Midi

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.