Vidéo. Capbreton (40) : la SNSM et la gendarmerie s’entraînent aux secours en mer

Vidéo. Capbreton (40) : la SNSM et la gendarmerie s’entraînent aux secours en mer
Les opérations observées n’étaient que de simples exercices.

illustration émilie drouinaud

L’hélicoptère de la gendarmerie Ecu 64 et le bateau d’intervention de la Société nationale des sauveteurs en mer (SNSM) basé à Capbreton ont mené un exercice conjoint ce mercredi

Aucun navire n’est actuellement en perdition au large de Capbreton. Il s’agissait simplement de manoeuvres conjointes menées par la Société nationale des sauveteurs en mer (SNSM) et la gendarmerie nationale. Les témoins qui ont observé aujourd’hui les mouvements du bâteau d’intervention de la SNSM de la station de Capbreton, ainsi que le survol et l’atterrissage sur la plage Notre-Dame, de l’hélicoptère Ecu 64 de la gendarmerie nationale positionné à Biarritz Parme, peuvent donc être rassurés.

 


Exercice de l’hélicoptère Ecu 64 à Capbreton par journalsudouest

L’hélicoptère de la gendarmerie Ecu 64 et le bateau d’intervention de la Société nationale des sauveteurs en mer (SNSM) basé à Capbreton ont mené un exercice conjoint ce mercredi

Aucun navire n’est actuellement en perdition au large de Capbreton. Il s’agissait simplement de manoeuvres conjointes menées par la Société nationale des sauveteurs en mer (SNSM) et la gendarmerie nationale. Les témoins qui ont observé aujourd’hui les mouvements du bâteau d’intervention de la SNSM de la station de Capbreton, ainsi que le survol et l’atterrissage sur la plage Notre-Dame, de l’hélicoptère Ecu 64 de la gendarmerie nationale positionné à Biarritz Parme, peuvent donc être rassurés.


Exercice de l’hélicoptère Ecu 64 à Capbreton par journalsudouest

Ces exercices ont pour but de se préparer à ce type d’intervention d’urgence, dans la partie sud du Golfe de Gascogne, tester les aptitudes opérationnelles des équipes et leur capacité à agir de concert.

Le scénario retenu pour cet exercice était visiblement centré cette fois autour du secours apporté à un bateau de pêche en difficulté. Mais la SNSM intervient localement aussi pour des plaisanciers, pilotes de jet ski, nageurs ou surfeurs à la dérive, voire équipages de cargos ou plus gros navires en détresse.

Source : Sud Ouest

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.