Val-d’Oise. Pêcheurs, chasseurs et forestiers deviennent des « ruraux citoyens »

Le préfet du Val-d’Oise, la gendarmerie, le procureur de la République, les pêcheurs, les chasseurs et les forestiers ont signé le 22 juin une convention « ruraux citoyens ».

ruraux1-854x572La convention a été signée le 22 juin dernier. (©Dr)

« Ruraux citoyens », dispositif  du Val-d’Oise visant à organiser la surveillance des milieux naturels par des citoyens vigilants.

Depuis toujours les pêcheurs, les chasseurs, les forestiers et d’autres utilisateurs des milieux naturels sont témoins des dégradations directes ou indirectes des milieux : pollutions de toutes origines, actes d’incivilité (dépôts sauvages, dégradation des espaces).

Surveillance de la nature

Que faire dans ce cas ? Le citoyen est révolté par ces actes mais se trouve souvent démuni, ne sachant à qui s’adresser alors qu’il faut réagir rapidement.
Dans l’optique de rendre des citoyens attentifs à l’environnement, la préfecture du Val-d’Oise et la gendarmerie viennent de mettre en place une convention avec les pêcheurs, les chasseurs et les forestiers visant à créer un réseau de « ruraux citoyens ».

Les déclarations du président de la République et celles du secrétaire d’État à l’Écologie sur la sécurité dans le pays, incitent les Français à devenir des observateurs vigilants, en particulier de l’environnement.
Dans cette optique, depuis plusieurs mois, la gendarmerie du Val-d’Oise à l’initiative du colonel Thomas et du lieutenant-colonel Lafond, a créé une brigade de quatre gendarmes très implantés dans le milieu rural dont la mission est la surveillance de la nature.

Une première qui répond aux demandes du gouvernement. Cette convention vise à créer un réseau de vigilance environnementale afin de sécuriser les espaces naturels, en particulier ceux dévolus aux activités environnementales, dont les cours d’eau et plans d’eau et autres espaces de loisirs ou d’activités.

Alerter et sensibiliser

Cette collaboration repose en grande partie sur un réseau de surveillants actifs. Ses objectifs consistent à observer, alerter et sensibiliser. Les gardes-pêche et certains bénévoles des associations volontaires, s’inscrivent dans le réseau d’acteurs de confiance.
S’ils sont témoins d’un acte de malveillance ou d’une dégradation de l’environnement (pollution, dépôt de déchets, etc.), ils peuvent appeler alerter les forces de l’ordre par téléphone ou messagerie. Le déclenchement rapide des actions, suite à des atteintes à l’environnement constitue un moyen efficace de prévention. Le réseau a aussi un rôle d’information et de prévention de la délinquance touchant les milieux naturels.

Depuis plusieurs années, la fédération de pêche du Val-d’Oise comme celle des chasseurs informe et forme les gardes-pêche et plus généralement les pêcheurs du département. Cette formation fait d’eux des acteurs vigilants, observateurs privilégiés de la nature.

Source : Actu.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.