Une policière des Yvelines se suicide dans sa voiture

ILLUSTRATION. La voiture de la policière était garée dans un champ, près de son domicile. LE PARISIEN/Olivier BOITET

C’est le second suicide d’un fonctionnaire de police en moins d’un mois dans le département. Pour l’heure les raisons du drame sont inconnues.

Nouveau suicide d’une policière des Yvelines. Durant la nuit de samedi à dimanche, une fonctionnaire de la brigade de nuit de Conflans-Sainte-Honorine s’est donné la mort avec son arme de service en Eure-et-Loir.

Vers 22h40, les policiers des Yvelines s’inquiètent car leur collègue n’est pas venue travailler. Ils mènent des recherches pour tenter de la localiser. Ils sont parvenus à géolocaliser son téléphone portable dans le secteur de Guainville près de son domicile. Les policiers de la brigade anticriminalité de Conflans ont retrouvé la voiture de la policière garée dans un champ, situé dans le hameau « Le Vieux Château ». Et malheureusement le cadavre de leur collègue se trouvait à l’intérieur. Les gendarmes de la brigade d’Anet sont chargés de l’enquête. Pour l’heure, les raisons de ce suicide sont inconnues.

Mère de deux enfants, la policière connaissait des problèmes de couple. Par ailleurs, elle avait été sanctionnée par sa hiérarchie en 2017 pour avoir travaillé au noir sans déclaration de cumul d’activité.

Quatrième suicide dans les Yvelines depuis un an

Depuis environ un an, c’est le quatrième suicide de policiers dans le département. « C’est un mauvais chiffre car il est supérieur à la moyenne », précise une source interne. Avec ce dernier drame, le nombre de policiers qui se sont donné la mort en France s’élève à 22.

« C’est toujours très compliqué de déterminer les raisons de ces passages à l’acte qui sont multifactoriels, précise un fonctionnaire. Il y a toujours une problématique avec le conjoint ou une maladie. Il ne faut pas négliger le fait que les policiers gardent leurs armes avec eux depuis l’attentat de Magnanville, ce qui est une bonne chose mais facilite aussi les suicides ».

Le 15 mars à Nézel, un autre fonctionnaire – un syndicaliste connu pour son verbe haut – avait mis fin à ses jours de la même manière. Révolté contre l’institution depuis toujours, il était surtout en proie à de grosses difficultés avec sa vie personnelle.

Source : Le Parisien

bandeau-Asso-APG-1024x91

L’Association Professionnelle Gendarmerie (APG) présente à sa famille et à ses collègues ses sincères condoléances.

Depuis le 1er janvier 2019 à ce jour, 24 Policiers et 1 gendarme se sont donné la mort.

Nous publions ci-dessous une liste, qui nous le savons, ne fera que s’allonger.

Il est surprenant de constater que lorsqu’un média officiel se saisi de l’un des nombreux drames endeuillant les Force de l’Ordre, ce même média y trouve des causes personnelles sans rapport avec l’administration. Cette même administration restant totalement muette devant l’ampleur du phénomène, n’hésitant même pas à salir la mémoire de la personne disparue, sans aucune compassion ou respect pour la famille, afin de se dédouaner de ses responsabilités.

bougie-carree600x400

1er janvier 2019 – 1 Policier, 47 ans, policier au CSP de La Rochelle (17)

2 Janvier 2019 – 1 Policier, 40 ans, police aux frontières de Cherbourg (50).

5 janvier 2019 – 1 policier, 53 ans, Centre d’information et de Commandement (CIC) de Reims (51)

7 janvier 2019 – 1 policier, 57 ans, opérateur radio au CIC de La Rochelle (17)

15 janvier 2019 – 1 policier, Jordan R.  26 ans, (BAC) de L’Hay-les-Roses (94), domicile à Brunoy (91)

16 janvier 2019 – 1 Policier, Stanislas , 40 ans CRS à Saint Omer

16 janvier 2019 – 1 policier, Julien P, 37 ans en fonction à la CSG- BRF Parisienne

24 janvier 2019 – 1 policier, Régis 42 ans en fonction à la CRS 10 LE MANS (72)

Janvier 2019 – 3 policiers, (qui n’ont pu être signalés ni mentionnés dans cette liste).

14 février 2019 – 1 policier, père de famille âgé de la quarantaine, Fort de France (Martinique)

18 février 2019 – 1 policier, âgé d’une cinquantaine d’années, Louverné  (Mayenne)

19 février 2019 – 1 policier, Sébastien, ancien de Sartrouville en poste à Rouen

04 mars 2018 – 1 policier, 45 ans, avec son arme de service, Limoges

05 mars 2019 – 1 policier, Eric 45 ans, DUNKERQUE (59)

05 mars 2019 – 1 policier, Mickaël Q., commissariat d’Élancourt (Yvelines)

07 mars 2019 – 1 policier, (drame familial) affecté à (DDSP) ROUEN (76)

09 mars 2019 – 1 gendarme, Romain R., 32 ans,  brigade de Selles-sur-Cher (Loire-et-Cher)

15 mars 2019 – 1 policier, Sébastien, CSI de Limay (78).

19 mars 2019 – 1 policier, Maxime 29 ans, 22ème Compagnie d’intervention de Paris

27 mars 2019 – 1 policier âgé d’une cinquantaine d’année, Bailleval (Oise),

01 avril 2019 – 1 policier,  Yassine A. était âgé de 42 ans, (BCF) de Paris,

04 avril 2019 – 1 policier, Jean-François, 38 ans 4 enfants,  BAC de nuit à LYON (69)

06 avril 2019 – 1 policière, brigade de nuit de Conflans-Sainte-Honorine (78)

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.