Un nouveau patron chez les gendarmes

YLe chef d'escadron Julien Delforge/Photo DDM JPR
YLe chef d’escadron Julien Delforge/Photo DDM JPR
 

A 31 ans, le chef d’escadron Julien Delforge vient de prendre le commandement de la compagnie de gendarmerie de Muret ; un beau challenge pour ce brillant officier qui arrive du commandement de l’antenne du GIGN de Martinique.

Depuis plusieurs années, le commandement de la compagnie de gendarmerie de Muret ; l’une des plus importante de France, est donné à une génération de jeunes et brillants officiers, au cursus universitaire émérite. C’est encore le cas avec le successeur du lieutenant-colonel Johann Gojkovic-Lette. Depuis le 1er août le chef d’escadron Julien Delforge a pris ses fonctions à la tête de la compagnie composée de deux brigades autonomes (Muret et Portet) des communautés de brigades de Seysses, Carbonne, Cazères. Un beau challenge pour cet officier de 31 ans, papa d’une petite fille et originaire du canton de Lodève. En choisissant le métier des armes après de brillantes études universitaires, il a opté d’entrée pour un poste de commandement en gendarmerie, privilégiant l’action de proximité au quotidien au service de la population. Sorti lieutenant de Saint-Cyr en 2008, il suit la formation d’un an à l’école des officiers de la gendarmerie de Melun. Homme d’action, il choisit la gendarmerie mobile ; il est alors affecté adjoint du commandant du peloton d’intervention de l’escadron de Versailles-Satory ; période qui le vit en opérations extérieures Côte d’Ivoire au moment des élections nationales mouvementées, Mayotte de troubles en 2011. En 2012 il rejoint la gendarmerie départementale avec toujours ce désir de rester dans l’intervention et la surveillance spécialisées. Dans le prolongement de son premier poste il intègre le groupe du peloton d’intervention de Martinique, rebaptisé antenne du GIGN qu’il commandera cette dernière année avant son arrivée à Muret.

Nous lui souhaitons une excellente adaptation dans ses nouvelles fonctions.


Changement à la tête de la brigade territoriale

Le lieutenant Laurent Gourguechon commande la brigade territoriale, l’une des plus importantes unités de France en matière d’effectifs et d’activité. Ce «chti» de 49 ans ne se sent nullement dépaysé sur les terres sudistes puisqu’il passa une partie de sa carrière outre mer. C’est en Bretagne en 1988 qu ‘il commence sa carrière. Elle s’échelonne au fil des promotions à Djibouti ; en ex Yougoslavie, en Martinique, en Polynésie. Il réussit le concours d’officier en 2013 et nous vient de Trévoux (Ain). Il a pour adjoint un Picard, le lieutenant Fabrice Ferrara (50 ans), promu officier en 2015 et entré en gendarmerie en 1989 par la «Mobile» à l’escadron de Marmande jusqu’en 1997. Sa carrière l’a conduit à Huelgoat, à Caraix-Plouguer, en Corse durant 8 ans, à Sainte-Luce en Martinique et en 2013 à la tête de la brigade territoriale de Gien (Loiret) d’où il arrive.

Source : La Dépêche

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.