Un nouveau commandant du groupement de gendarmerie de la Vendée

Le colonel Chevreul est à la tête des 679 gendarmes vendéens.

Le colonel Chevreul est à la tête des 679 gendarmes vendéens. | Patrick Guyomard

Le colonel Olivier Chevreul vient de prendre ses fonctions à la tête du groupement de gendarmerie de la Vendée.

Le nouveau patron des gendarmes est arrivé. Le colonel Olivier Chevreul prend la suite du colonel Payrar, au poste de commandant du groupement de gendarmerie de la Vendée

L’officier a donc quitté la place Beauvau, à Paris, où il était chargé de mission auprès du cabinet du directeur général de la gendarmerie nationale, durant deux ans.

À 45 ans, Olivier Chevreul affiche de sérieuses références nationales et internationales. Il a travaillé aux Pays-Bas pour le compte d’Europol, pour la lutte contre la grande criminalité.

En France, l’homme a notamment fait un passage au sein de l’Institut de recherche criminelle (IRCGN), la police scientifique.

Aujourd’hui, en costume de commandant du groupement, « c’est le retour au métier de terrain. Passionnant ». La Vendée, c’est (presque) une découverte pour ce haut gradé. De fait, il a officié durant quatre ans aux frontières de la Vendée, en tant que commandant de compagnie à Rezé (Loire-Atlantique).

Le Vendée, ce sont 30 unités territoriales, quatre unités motorisées, et une nautique qui regroupe 679 gendarmes, « auxquels il faut ajouter les 216 réservistes ».

Olivier Chevreul marchera dans les pas de son prédécesseur, « notamment pour la lutte contre les cambriolages, et l’insécurité routière. La période estivale a été dramatique ». Évoquant les six morts sur la route depuis le 1er août. Souvent des jeunes, parfois sur fond d’alcool. « On ne relâchera pas l’action collective pour changer les comportements des automobilistes. »

Source : Ouest France

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.