Un gendarme mobile de Reims se jette sous un TGV

Lu pour vous sur Armée-Média

Dans un communiqué, l’association Gendarmes et Citoyens signale qu’un nouveau suicide endeuille la gendarmerie :

Le 2 mai, le gendarme Patrick DASTE de l’escadron 31/7 de gendarmerie mobile de REIMS, en permission, a mis fin à ses jours en se jetant sous un TGV. Agé de 41 ans, il était marié et père d’une fille de 10 ans. Entré en gendarmerie en 2004, ayant servi quelques années auparavant comme gendarme adjoint volontaire au PSIG de MIOS, il était maintenu définitif en gendarmerie mobile. Il venait de recevoir une sollicitation d’affectation dans le cadre d’une demande de mutation pour convenances personnelles, vœu qu’il exprimait depuis plusieurs années. Très volontaire, excellent sportif, ayant une haute idée de son métier, bien noté, il était apprécié de ses chefs et de ses pairs. Dans sa voiture, il a laissé un écrit motivant son geste pour des raisons apparemment personnelles, et en dégageant tous liens tant avec le service que sa famille.

MM

Source : Armée-Média

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.