Un Gendarme d’une COB nous adresse son témoignage

Un camarade Gendarme, en activité de service, nous apporte son témoignage à la suite de son refus de déclarer si il est ou non vacciné contre la Covid :

Bonjour Ronald.

Je suis gendarme dans une COB en …………………… Je refuse de me faire injecter les substances en cours d’expérimentation, actuellement décrites comme vaccin contre le COVID 19.

Depuis plusieurs mois, ma hiérarchie souhaitait savoir si je m’étais fait vacciner. Jusqu’au mois de juillet dernier, je répondais par la négative.

Quand je suis rentré de permission en ………., la pression s’est accentuée et j’ai été informé que je devais me faire la première injection avant le 15 septembre. 

A partir de là, je me suis mis à répondre que mon statut vaccinal était couvert par le secret médical.

Le XX septembre à 0Xh00, mon commandant de brigade me demande mon schéma vaccinal.

Je lui répond: secret médical.

Il me donne l’ordre de me présenter devant le commandant de compagnie. Celui-ci m’explique que mon refus de communiquer ma situation vaccinale m’expose à des sanctions.

Comme je ne cède pas, il m’envoie chez le médecin militaire qui me déclare inapte à tout service externe.

Depuis le XX septembre, je suis permanent sécurité à mon unité. Je réponds au téléphone pour les brigades de la COB. Je n’ai pas le droit d’être en contact avec le public.

J’ignore ce que l’avenir me réserve. Je suis le vilain petit canard de la COB. Je ne sais pas s’il y a d’autres résistants dans ma compagnie ou groupement.

Je ne sais pas si mon témoignage pourra aider à faire avancer les choses, mais les citoyens doivent savoir que parmi les forces de l’ordre il y a aussi des êtres humains…

Merci Ronald pour ce que tu fais dans l’intérêt général.

Bien entendu nous gardons l’anonymat de ce camarade et espérons que de nombreux autres camarades gendarmes aient le courage de s’exprimer.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.