Un anesthésiste met son sexe dans la bouche d’une femme enceinte pendant une césarienne

Un anesthésiste a été arrêté pour le viol d’une femme enceinte qui était en train de subir une césarienne. Ses collègues l’ont secrètement filmé alors qu’il avait un comportement suspect.

C’est une histoire à glacer le sang. Les faits se sont déroulés à l’hôpital da Mulher de São João de Meriti à Rio de Janeiro, au Brésil. Giovanni Quintella Bezerra, un anesthésiste âgé de 32 ans, a été arrêté pour suspicion de viol. 

Ce dernier a été secrètement  filmé en train de violer oralement une femme, qui était en train de subir une césarienne. Il l’aurait tellement endormie que la victime présumée était inconsciente.

Comme le rapporte le DailyMail, la femme a dit à sa famille qu’elle pensait avoir eu une hallucination au moment de l’attaque.

L’anesthésiste, qui a terminé sa formation deux mois plus tôt, ne s’attendait pas à être filmé en plein crime. Le personnel de l’hôpital aurait été inquiet de la quantité de médicaments qu’il donnait à ses patients, alors il a installé une caméra secrète pour voir ce qu’il faisait pendant les opérations…

En découvrant les images, cela a été un véritable choc. Ils ont été horrifiés de le voir agresser sexuellement la femme alors que d’autres médecins pratiquaient la césarienne à moins d’un mètre derrière un rideau chirurgical. Giovanni Bezerra l’aurait agressée pendant près de dix minutes. Un extrait de cette vidéo immonde et choquante a été relayée sur les réseaux sociaux.

Cette jeune femme pourrait ne pas être sa seule victime. Les membres du personnel qui ont enregistré le viol ont déclaré que le médecin avait déjà effectué deux procédures similaires ce jour-là… La police enquête donc pour savoir si ces deux femmes ont également été victimes d’agressions sexuelles.

Le DailyMail a rapporté les propos d’une source proche du dossier. « Il se positionnait de manière à empêcher également quiconque de voir le patient du cou vers le haut« . En découvrant ce drame, une patiente du médecin est sortie du silence. « La seule chose dont je me souvienne de l’opération, c’est sa voix. Il n’arrêtait pas de parler doucement dans mon oreille, ça me dérangeait« , a-t-elle déclaré.

La Fondation pour la santé de l’État de Rio de Janeiro et le secrétaire d’État à la Santé ont déclaré dans un communiqué : « Nous vous informons qu’une enquête interne sera ouverte pour prendre des mesures administratives. Ce comportement constitue un crime, qui doit être puni conformément à la législation en vigueur. » La police a, quant à elle, félicité les membres de l’hôpital pour leur action. L’anesthésiste encourt une peine de prison allant de 8 à 15 ans au Brésil.

Source : Actu Forces de l’ordre

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.