Trois nouveaux gendarmes à la brigade d’Alençon

Ces trois nouvelles recrues portent l’effectif à quinze gendarmes à la brigade autonome d’Alençon.

Alexandre Bigand, Théophile Brasseur et Mélissa Beaudet sont les trois nouvelles recrues de la brigade autonome de gendarmerie d'Alençon. -
Alexandre Bigand, Théophile Brasseur et Mélissa Beaudet sont les trois nouvelles recrues de la brigade autonome de gendarmerie d’Alençon. –

La brigade autonome d’Alençon a enregistré l’arrivée de trois nouveaux gendarmes.

Mélissa Beaudet, 20 ans, est sortie de l’école de Rochefort le 20 décembre 2016. La brigade autonome d’Alençon est la première affectation de ce gendarme adjoint originaire du Calvados et qui « rêve depuis toute petite » d’exercer cette profession. Diplômée d’un bac L, cette fille de gendarme a travaillé durant deux ans dans la grande distribution avant de réussir son entrée à l’école de gendarmerie. Motivée et ambitieuse, elle se présentera au concours de sous-officier de la gendarmerie en octobre prochain.

Théophile Brasseur est, lui, originaire du Gers. Âgé de 26 ans, il compte déjà une expérience de quatre ans et demi de gendarme adjoint. Sorti de l’école de sous-officier de Chateaulin à la fin du mois de novembre 2016, il a choisi la brigade autonome d’Alençon « pour découvrir » l’Orne.

Alexandre Bigand a grandi dans les casernes de gendarmerie. Fils de gendarme, ce Picard de 22 ans a intégré la brigade d’Alençon le 20 février dernier après sa sortie de l’école de sous-officier de Chaumont (Haute-Marne). Diplômé d’un Bac + 3 dans le développement moteur automobile, il n’a jamais perdu de vue son rêve : « entrer dans la gendarmerie ». Ce passionné de moto a même choisi son orientation scolaire en tenant compte du fait qu’il aimerait, un jour, « intégrer un escadron motorisé ».

Ces trois arrivées portent ainsi l’effectif de la brigade autonome d’Alençon, dirigée par le major Robert Birraux, à quinze gendarmes.

Source : Orne Hebdo

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.