Trois agriculteurs d’Indre-et-Loire victimes de vols de GPS ultra-performants d’une valeur de 10.000 euros

Le GPS permet de gérer au plus juste la quantité d'engrais sur chaque parcelle par exemple
Le GPS permet de gérer au plus juste la quantité d’engrais sur chaque parcelle par exemple © Maxppp – Watier

Les vols ont été commis la semaine dernière sur la commune de Sublaines. Chaque GPS vaut une petite fortune : 10.000 euros.

C’est une mauvaise nouvelle qui a touché trois agriculteurs la semaine dernière dans le secteur de Sublaines (Sud de Bléré) en Indre-et-Loire. Ils se sont fait voler leur GPS, installés sur leurs tracteurs.

Valeur estimée du butin 10 000 euros pour chaque GPS. La gendarmerie a déjà observé ce phénomène dans les départements voisins. Même si cette pratique semble peu répandue, les agriculteurs doivent quand même surveiller leur matériel selon le colonel De Bennetot qui commande le groupement de gendarmerie d’Indre-et-Loire.

C’est un phénomène nouveau, mais encore marginal. Maintenant ce sont des préjudices importants car ce matériel coûte très cher, d’où l’importance d’informer les services de gendarmerie. Ce sont des filières très bien organisées, qui viennent bien souvent d’autres pays que la France – Le colonel De Bennetot qui commande le groupement de gendarmerie d’Indre-et-Loire.

Il existe également en Indre-et-Loire, le dispositif Alerte-Agri, qui permet d’informer les agriculteurs quand ce type de vol survient.

Un matériel très performant qui permet d’optimiser les dépenses en engrais et en fioul

Ces dix dernières années, c’est le vol de tracteurs et les vols de fioul qui étaient à la mode. Mais aujourd’hui la valeur de ces nouveaux outils informatiques s’élève parfois a des dizaines de milliers d’euros pour les plus performants.

Certains modèles sont plus compliqués à dérober que d’autres. C’est le cas pour ceux directement intégrés au tracteur. Ils seraient ensuite exportés et revendus à l’étranger. Dans les pays de l’est notamment.

Les agriculteurs utilisent ces GPS pour récolter toutes sortes d’informations sur leur parcelle agricole. Par exemple, ils peuvent savoir très exactement la quantité d’engrais à déposer sur telle ou telle partie de leur champ. Cela leur évite le gaspillage et cela permet aussi de réaliser des économies en fioul.

Source : France bleu

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.