Trilatérale, Bilderberg et Macron unis contre les classes moyennes

Pour ceux qui n’auraient pas compris et qui ricanent contres les « complotistes » —qui ne sont que des lanceurs d’alerte un peu plus éveillés que le gros du troupeau— au lieu de s’occuper de couper les ailes voire les têtes des comploteurs qui  veulent leur mort.
1613631707

Il y a 46 ans, en 1975, La Commission Trilatérale, fondée par David Rockefeller sur initiative du Groupe de Bilderberg – fondé en 1954 (voir l’éloquente notice Wikipédia…) – et du CFR émettait un rapport intitulé “The crisis of democracy“, rédigé par messieurs Crozier, Huntington et Watanuki.

Page 162, voir ci-dessous avec original et traduction, les auteurs expliquent le danger que la classe moyenne – trop revendicative – fait courir à la démocratie.

En 2014, l’inconnu Macron est reçu par le Groupe de Bilderberg : le
sujet de son discours est “Les démocraties occidentales dans le piège des exigences des classes moyennes” :

https://www.youtube.com/watch?v=fXgVm9TA1Cg minute 12 à 13.

C’est à dire très exactement le thème de Crozier et consorts en 1974…

Quelques semaines après cette réunion de Bilderberg, tous les journaux commençaient à faire connaître Macron, avant le déchaînement médiatique de 2017 ayant conduit à son élection.

Donc :

1/ Vous comprenez de qui Macron est l’employé (mot plus sympa et
respectueux que larbin…).

2/ Vous comprenez pourquoi on tue tous les indépendants – base de la classe moyenne – grâce au “satané (-ique ?) virus”….

Le tout au nom de la “démocratie”….

Comment peut-on garder le même cap pendant un demi-siècle avec une élection majeure tous les 4 ou 5 ans ? Question corrélative : quel est le sens réel du mot “démocratie” ?

– Source : MPI
Source : ZE Journal
 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.