Trafic de stupéfiants : coup de filet à Selles-sur-Cher

Des scellés que la compagnie de gendarmerie de Romorantin a réunis dans le cadre de cette enquête qui concerne largement Selles-sur-Cher. - Des scellés que la compagnie de gendarmerie de Romorantin a réunis dans le cadre de cette enquête qui concerne largement Selles-sur-Cher.

Des scellés que la compagnie de gendarmerie de Romorantin a réunis dans le cadre de cette enquête qui concerne largement Selles-sur-Cher.

La gendarmerie de Romorantin a interpellé 11 personnes et saisi 1,7 kg de résine de cannabis lundi matin. L’aboutissement de près de neuf mois d’enquête.

Onze interpellations, trois incarcérations, quarante gendarmes mobilisés et à l’arrivée, 1,7 kg de résine de cannabis et 5 véhicules saisis… Ce bilan, c’est celui de l’important coup de filet réalisé par les militaires de la gendarmerie lundi matin, dans la vallée du Cher. Si la commune de Selles-sur-Cher, où réside la grande majorité des onze personnes interpellées, a été particulièrement ciblée, l’opération a aussi concerné l’Indre voisine et certains clients présumés.
L’aboutissement d’une enquête, démarrée dès le mois de septembre 2016, par « un enquêteur particulièrement aguerri qui s’est investi totalement dans cette enquête pendant plusieurs mois », souligne le chef d’escadron Henri Gomez, commandant de la compagnie de gendarmerie de Romorantin.

Premières interpellations en janvier

L’enquêteur en question, au sein de la brigade de recherches de Romorantin, de détailler le démarrage des investigations : « Les surveillances ont mis en évidence qu’il y avait beaucoup d’allées et venues liées au trafic ». Une première vague d’interpellations sera menée le 30 janvier dernier, déjà cité de l’Industrie, non loin de la friche de PCT, où les militaires sont de nouveau intervenus le lundi 12 juin au petit matin. Ils étaient une quarantaine au total, avec renforts du peloton spécialisé de protection de la gendarmerie (PSPG), des pelotons de surveillance et d’intervention de la gendarmerie (Psig) de Blois et Vendôme, ainsi que de deux maîtres chiens. Sur les onze personnes interpellées, huit ont été présentées à la justice et trois incarcérées, les cinq autres placées sous contrôle judiciaire.
Lors des perquisitions, 1 kg de résine de cannabis a été découvert chez l’un des gardés à vue et plus de 700 grammes répartis aux domiciles des deux autres Sellois incarcérés. Les trois hommes sont âgés de 19 à 25 ans. Des couteaux, balances et quelques outils ayant pu servir à la préparation de la résine, ont également été saisis par les militaires. Frédéric Chevallier, procureur de la République de Blois, a « salué le travail considérable des enquêteurs de la brigade de recherches de Romorantin, qui, pendant des semaines, ont effectué des surveillances et des recoupements qui ont permis de mettre un terme à un trafic qui prenait de plus en plus d’ampleur à Selles-sur-Cher ».

Source : La Nouvelle République

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.