Tours : le Tchétchène “très radicalisé” interpellé, hier, était hébergé au Sanitas

Interpellé ce mardi à Tours après une perquisition menée à son domicile il y a quelques jours, un Tchétchène est actuellement en garde-à-vue à la Direction générale de la sécurité intérieure. - Interpellé ce mardi à Tours après une perquisition menée à son domicile il y a quelques jours, un Tchétchène est actuellement en garde-à-vue à la Direction générale de la sécurité intérieure. - (Photo illustration NR)

Interpellé ce mardi à Tours après une perquisition menée à son domicile il y a quelques jours, un Tchétchène est actuellement en garde-à-vue à la Direction générale de la sécurité intérieure. – (Photo illustration NR)

Un homme de 27 ans a été arrêté, hier à 7 h, par les policiers de la DGSI à Tours, dans le quartier du Sanitas. Il s’agit d’un Tchétchène, “profondément radicalisé”, qui s’est montré menaçant envers les policiers. Une vidéo a été retrouvée sur laquelle il prête allégeance à l’État Islamique.

>> Mis à jour à 12 h 30

Ce mercredi matin, ce Tchétchène de 27 ans était toujours en garde-à-vue, au siège de la Direction générale de la sécurité intérieure (DGSI) à Levallois-Perret. Issa Khassiev, cet homme “très radicalisé”, a été interpellé à Tours, dans le quartier du Sanitas, hier à 7 h. Sa garde à vue peut durer jusqu’à quatre jours.

Cet homme était hébergé par une femme installée dans un appartement du Sanitas depuis octobre 2014. Le logement est situé au dernier étage d’un immeuble de quatre étages. La porte est frappée de plusieurs impacts de bélier utilisé par les forces de l’ordre lors d’une première intervention, il y a plusieurs jours.

La porte de l’appartement.

“Un homme discret, portant une barbe”

Une perquisition administrative avait, en effet, été menée il y a quelques jours à son domicile. Les policiers y avaient découvert :

  • un drapeau de Daesh
  • des films de propagande djihadiste
  • une vidéo tournée par ses soins où il porte allégeance à l’Etat islamique

L’homme est décrit comme étant discret et portant une barbe. Selon ses voisins, il sort régulièrement la nuit et travaille en intérim.

Depuis les attentats de Paris, il était assigné à résidence. Lors de la perquisition, il s’est montré très menaçant envers les policiers, leur promettant des représailles.

L’homme de 27 ans était suivi par la Direction générale de la sécurité intérieure. Il fait partie  de la dizaine d’individus identifiés en Indre-et-Loire pour avoir voyagé dernièrement en Syrie. Cette dernière information n’était cependant pas confirmée hier.

Connu des services de renseignements intérieurs, Issa Khassiev est suivi par la police depuis 2013 et son retour d’un voyage en Syrie.

Il serait arrivé en Touraine, avec ses parents, durant l’une des guerres de Tchétchénie, dans les années quatre-vingts-dix.

Cette interpellation n’aurait aucun rapport avec les attentats de Paris, ni même avec l’agression des policiers à Joué-lès-Tours.

Source : La Nouvelle République

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *