Toulouse: Un sexagénaire appelle les gendarmes 75 fois en deux heures

FAITS-DIVERS Les faits remontent à vendredi. Le harceleur de gendarmes a été admis en psychiatrie…

Un gendarme répond à un appel. Illustration.

Un gendarme répond à un appel. Illustration. – Valinco – Sipa

Qu’on se le dise, le 17, c’est pour les urgences. La gendarmerie de la Haute-Garonne fait la mise au point sur sa page Facebook après que son centre opérationnel a essuyé une énorme salve d’appels indésirables. Elle s’est produite vendredi soir à l’initiative d’un homme de 66 ans résidant à Plaisance-du-Touch, dans la banlieue ouest de Toulouse.

>> Lire aussi : Toulouse : Ivre, elle harcèle les gendarmes toute une nuit

L’homme, déjà connu pour des faits similaires, a passé « plus de 75 appels malveillants » en l’espace de deux heures. Les hommes en bleu ont fini par se déplacer. Et pas pour rien puisque le harceleur a fait l’objet « d’une mesure de placement en psychiatrie ».

La gendarmerie profite de l’épisode pour rappeler que les appels téléphoniques malveillants réitérés peuvent coûter jusqu’à un an d’emprisonnement et 15.000 euros d’amende.

Source : 20 Minutes

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.