Toulouse : en colère, les policiers manifestent

imageLes policiers manifestent à Toulouse ce mardi 8 décembre /DDM Nathalie Saint-Affre

Ce mouvement “coup de poing” a été mené par une trentaine de fonctionnaires en uniforme, ce mardi à Toulouse.

“Trop c’est trop”, préviennent les policiers toulousains qui se sont réunis près de la préfecture de région, place Saint-Etienne à Toulouse, pour crier “leur ras-le-bol”.

Après les Gilets jaunes, les accusations de violences, la polémique article 24 et l’interdiction de filmer les opérations de maintien de l’ordre, les propos du Président de la Republique sur les contrôles aux faciès ont fait déborder une marmite professionnelle déjà au bord de l’implosion depuis longtemps.

Déjà depuis samedi et les mots d’ordre qui s’échangent en direct entre véhicules de patrouille ou sur le terrain, les initiatives sont “réduites au minimum puisqu’il ne faudrait pas que nous soyons racistes”, ironise, très amer, un policier toulousain.

PUBLICITÉ

Ce mouvement “coup de poing” mené par une trentaine de fonctionnaires en uniforme succède à deux contrôles réalisés lundi soir au Mirail et à Fondeyre où il ne s’agissait pas de verbaliser mais de “sensibiliser” tout en créant de gros ralentissements routiers.

Après avoir entonné La Marseillaise, les manifestants ont rejoint leurs véhicules de patrouille avant de repartir sur le terrain. “C’est bizarre notre hiérarchie a soudain beaucoup de missions à nous confier…”

Malgré les annonces du Gouvernement pour mettre “à plat” le fonctionnement de la police nationale, la grogne devrait se poursuivre.

Source : La Dépêche

Répondre à Yannick Annuler la réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *