Toulouse : Après 9 mois d’enquête, un policier municipal blanchi après avoir ouvert le feu sur le véhicule d’un chauffard

En novembre dernier, ce policier municipal avait ouvert le feu à deux reprises sur un chauffard, dans Toulouse. Après neuf longs mois, il est enfin blanchi.

Le fonctionnaire attendait cette décision avec impatience. Le chauffard a été condamné et lui blanchi pour l’utilisation de l’arme. Le syndicat du policier explique, “Guillaume n’a pas été poursuivi mais il a été mis au PC radio et désarmé. Il l’a mal vécu. On ne peut que déplorer l’absence de soutien de sa hiérarchie”.

Comme l’explique le syndicaliste dans La Dépêche, “ce policier municipal émérite hisse haut les compétences et les valeurs de notre profession”. Ce jour-là, un trentenaire au volant de sa voiture, sème le désordre dans Toulouse. Il se lance dans une course poursuite avec les forces de l’ordre sur 14 km. Roulant à 110 en plein centre-ville. Le chauffard avait percuté un bus à deux reprises ainsi qu’un équipage de la police municipale.

L’exposé de l’avocate du policier a permis de “reconnaître que l’agent avait tiré afin de neutraliser le véhicule et éviter que des piétons soient percutés. Il avait permis son appréhension.” Le policier a depuis quitté la police municipale de Toulouse. Il a intégré celle d’Albi. “Une police municipale qui ne doute pas de sa valeur, de ses compétences et de la plus-value d’un tel flic dans ses rangs” conclut son syndicat.

Source : Actu Forces de l’ordre

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.