TOUCHE PAS À MA RETRAITE COMPLÉMENTAIRE ! 

À destination de Madame le Premier Ministre Elisabeth Borne et des membres du gouvernement français

C’est le CASSE du siècle : 

L’Etat va mettre la main sur 90 milliards d’euros versés chaque année aux retraités du privé ! 

En effet, un projet de loi ministériel prévoit de transférer les cotisations retraites Agirc-Arrco vers l’URSSAF.

Ce qui revient à nationaliser totalement notre système social !   

Autrement dit, 

Le gouvernement se donne le droit de siphonner les caisses privées pour combler les déficits publics :

Les premiers concernés sont les salariés et les retraités du privé 

Si vous en faites partie, le montant de votre retraite Agirc-Arcco pourrait baisser dans les prochaines années…  

Comment ? 

L’Etat pourra diminuer le budget alloué aux pensions complémentaires… 

Et, par ricochet, baisser la valeur de vos “points” sur lesquels votre pension complémentaire est indexée. 

Si le projet de loi passe, personne ne pourra l’empêcher.. 

L’Etat s’attaque aux droits de tous les retraités du privé :

Le régime AGIRC-ARCCO assure à 13 millions de retraités l’équivalent de 30 à 60% de leur pension… 

Nous sommes donc nombreux à être concernés – et nous devons nous révolter contre cette loi injuste !

Je dis NON au siphonnage des retraites complémentaires 

Les salariés du privé sont – une fois de plus – les dindons de la farce. 

Alors qu’ils doivent travailler plus dur que les fonctionnaire pour obtenir leur retraite…  

…ils sont les premiers ciblés pour combler les caisses publiques ! 

En transférant les cotisations Argic-Arcco vers l’URSSAF, le gouvernement “déshabille Paul pour habiller Jacques” : 

Il va prendre l’argent des retraités du privé pour le distribuer aux agents de l’Etat. 

C’est beaucoup trop grave pour être passé sous silence. 

La complémentaire privée est “coupable” de bonne gestion  

Qu’est-ce qui est reproché à l’Agirc-Arrco ? 

D’être bien géré… et surtout d’être mieux géré que les comptes publics !

Depuis 75 ans, l’Agirc-Arrco a toujours été à l’équilibre, sans un euro de dette. 

Aujourd’hui, la caisse est excédentaire de plus de 3,7 milliards d’euros en cotisations salariales…

Tout le contraire du régime des retraites des fonctionnaires, déficitaire de 26 milliards d’euros !

(sans parler des déficits de plusieurs milliards de la sécurité sociale)

Vous voyez maintenant pourquoi l’Etat veut s’emparer du magot de l’Argirc-Arcco ?

Encore une fois, on casse quelque chose qui marche en France !

Je dis NON au siphonnage des retraites complémentaires 

Bloquons maintenant le siphonnage des retraites complémentaires !

Le gouvernement français veut faire passer cette loi injuste avec la procédure du 49.3, en écartant tout débat… 

Mais nous pouvons encore nous défendre ! 

Des députés et sénateurs de tous bords se sont déjà opposés au dépeçage de l’Agirc-Arrco.

Ils l’ont fait savoir dans une tribune choc :

Les syndicats de salariés (CFDT, CGT) – mais aussi du patronat (MEDEF), sont également opposés à cette loi. 

Cela signifie que nous, salariés et retraités du privé, ne sommes pas seuls ! 

Aujourd’hui, nous pouvons empêcher le gouvernement de siphonner nos retraites complémentaires. 

Mais nous devons faire barrage avant le vote de la loi mardi 22 novembre

Avec cette pétition, nous allons montrer que nous sommes des millions CONTRE ce projet scandaleux.

S’il le faut, nous irons même jusqu’à faire des manifestations pour faire plier le gouvernement. 

Nous sommes déterminés à DÉFENDRE NOS RETRAITES ! 

Signez maintenant la pétition et partagez-la au plus grand nombre :

A l’attention de Madame le Premier Ministre Elisabeth Borne
Nous demandons :

– Le retrait pur et simple de l’amendement numéro 3033 déposé par le gouvernement

– Un grand débat national autour des retraites

– La sanctuarisation de la caisse de retraite complémentaire Agirc-Arrco

Nombre de signatures :

20219 Prénom Nom Adresse email

HeureNom
Il y a quelques secondesMichel B.
Il y a quelques secondesMa J.
Il y a quelques secondesMarie Laure G.
Il y a quelques secondesDaniel F.
Il y a quelques secondesGENEVIEVE F.

Je souhaite être informé des suites de cette pétition et m’inscrire à la Lettre d’information Libérez votre épargne pour recevoir des recommandations de qualité sur ma retraite et mon patrimoine

Nous vous garantissons une totale confidentialité de vos données personnelles.

Les données collectées sur ce formulaire feront l’objet d’un traitement informatique. Vos coordonnées sont enregistrées dans le but de valider votre signature, et vous tenir au courant des suites de cette action, et ne seront ni échangées avec des organismes tiers, ni commercialisées à votre insu.

Thierry Champion,
Observatoire International du Pouvoir d’Achat

Sources : 

HEADER OIPA

Observatoire International du Pouvoir d’Achat (OIPA)
Case postale – 1211 Genève 3 – Suisse / Contact mail : association.oipa@gmail.com

Je dis NON au siphonnage des retraites complémentaires 

Source : Observatoire du pouvoir d’achat

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.