thionville L’escadron de gendarmerie face aux orpailleurs clandestins de Guyane

Entraînement intensif au tir, ici au fusil à pompe l’une des armes de dotation de la mobile.  Photo Pierre HECKLER

Entraînement intensif au tir, ici au fusil à pompe l’une des armes de dotation de la mobile. Photo Pierre HECKLER

70 militaires de l’escadron mobile de Thionville se préparent à une mission Arpi de trois mois dans la forêt tropicale de Guyane, à partir d’octobre. Leur rôle sera de trouver et de détruire les exploitations clandestines des garimpeiros.

Les gendarmes de l’escadron thionvillois sont astreints à une semaine très intense d’entraînements et d’approfondissement de leurs connaissances, notamment en maniement des armes, en communication-orientation et en secours de guerre. D’ici octobre, ils doivent être prêts à faire face à tous les dangers auxquels ils seront confrontés lorsqu’ils seront engagés dans un milieu particulièrement hostile. C’est actuellement l’une des missions les plus périlleuses outre mer pour les forces de gendarmerie.

Source : Républicain Lorrain

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.