Tentative de vol au supermarché Match de Commercy

Les malfaiteurs cherchaient semble-t-il le coffre-fort. S’ils sont repartis sans, ils ont commis de très sérieux dégâts à l’intérieur du magasin.

le-service-de-l-identite-criminelle-de-la-gendarmerie-est-intervenu-des-ce-mardi-matin-afin-d-effectuer-des-releves-d-usage-photo-er-1545756631Le service de l’identité criminelle de la gendarmerie est intervenu dès ce mardi matin afin d’effectuer des relevés d’usage. Photo ER

Une nuit de Noël mouvementée pour les gendarmes de Commercy. C’est sur les coups de 5 h 30 que l’alarme du supermarché Match, gérée par une société de gardiennage, s’est déclenchée. La procédure d’alerte des forces de l’ordre s’est alors mise en œuvre rapidement puisqu’il y avait pas mal d’effectifs de mobiliser sur le terrain.

Quand une patrouille est arrivée sur place, avant le renfort du Psig (Peloton de surveillance et d’intervention de la gendarmerie) puis de la brigade de recherches, il n’y avait plus personne.

Des malfaiteurs s’étaient introduits à l’intérieur du supermarché en découpant le toit. Il n’y a pas eu de vol de commis, mais de très importantes dégradations ont été perpétrées. Les cambrioleurs ont en effet cassé plusieurs cloisons ; ils ont aussi ouvert les frigos, ce qui a abîmé beaucoup de marchandises. Visiblement, ils cherchaient le coffre-fort, qu’ils n’ont pas réussi à emmener puisque bien protégé.

Chevronnés et déterminés

Le mode opératoire témoigne que ceux qui ont fait ça, s’ils ne sont pas des professionnels, apparaissent à la fois chevronnés et déterminés. Ils connaissent sans doute très bien ce type de commerce GMS (Grande et moyenne surface), son organisation comme son fonctionnement. Difficile de croire que des locaux aient pu mener une telle action. D’autant qu’il a fallu employer du gros matériel, on présume ultra-performant même si rien n’a été laissé ou retrouvé.

L’enquête se poursuit. Faute de témoin, la gendarmerie, qui a été saisie, va devoir à présent exploiter les vidéos. Il faut également attendre les résultats des relevés que sont venus effectuer leurs collègues de l’identité criminelle, qui ont œuvré jusqu’à la mi-journée ce 25 décembre.

Si la direction du Match s’est déplacée, le détail des dégâts occasionnés reste à établir. Leur montant n’a pas non plus encore été chiffré.

Sollicité dès ce mardi matin, le parquet de Bar-le-Duc devrait obtenir davantage d’informations dans la journée de mercredi.

Source : L’Est Républicain

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.