Temps de travail : une directive de l’UE perturbe la gendarmerie

Afficher l'image d'origine

Le 27 octobre 2016, dans le journal L’Opinion, monsieur Jean-Dominique Merchet a rédigé un article concernant la publication d’une circulaire de l’Union Européenne sur le temps de travail en Gendarmerie.
Si cet article nous a semblé intéressant par certaines informations qui y figurent, il contenait néanmoins quelques inexactitudes.
En effet s’il nous rapporte que le directeur général de la gendarmerie nationale reconnaît que, jusqu’à présent, cette directive datant de 2003 « ne nous posait pas de problème dans la mesure où nous ne l’appliquions pas », le journaliste affirme que la décision de l’UE résulte d’une démarche de GendXXI.
C’est totalement inexact. L’Adefdromil  avait publié un article sur son site le 20 février expliquant que sa démarche était un peu plus avancée que celle de GendXXI. En effet, la requête était déjà soumise au Conseil d’État.
Certes, GendXXI avait bien formulé une plainte devant la Commission de l’Union Européenne pour dénoncer une violation potentielle de la directive sur le temps de travail. Néanmoins, il ne s’agissait pas d’une plainte au sens pénal, mais d’un simple signalement auquel la Commission devait répondre dans un délai d’un an…
A l’époque, dans son article, Jacques Bessy, président de l’Adefdromil concluait  par cette phrase de John Kennedy : « La victoire a cent pères, mais la défaite est orpheline ».
Le 24 février 2016 Armée-Média titrait à ce sujet : Abrogation de l’instruction 1000 : Vous avez dit Bizarre ? Comme c’est bizarre !
Le 21 aout 2016 Profession-gendarme s’exprimait également sur le même sujet. (Suivre ce LIEN)
 
Pour conclure et revenir au cœur même du sujet, si le directeur général estime que cette directive entraîne « une baisse de la capacité opérationnelle » de la gendarmerie, précisant une dégradation à 3 à 5 % de temps de service en moins, correspondant à 3 000 voire 5 000 équivalents temps plein. Profession-Gendarme ne peut qu’inciter la gendarmerie et le ministère de l’intérieur à augmenter d’autant leurs effectifs.
L’article de monsieur Merchet est visible en suivant ce lien : Temps de travail : une directive de l’UE perturbe la gendarmerie

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.