Tarn: les gendarmes sur la piste d’une cloche d’église volée de 150 kg

Une église dans le Tarn, le 17 septembre 2000 - Pascal Pavani/AFP

Qui a volé la cloche de l’église? C’est la question que tous les habitants du village de Mailhoc, 236 habitants, dans le Ségala au nord-ouest du Tarn, se posent depuis plusieurs jours.

“Un habitant s’est aperçu que des tuiles avaient été cassées et qu’un bout de bois était tombé par terre: en levant les yeux il a remarqué qu’il n’y avait plus la cloche de l’église de 150kg, en bronze”, explique un responsable de la gendarmerie du Tarn, interrogé mardi par une correspondante de l’AFP.

Les offices religieux de Mailhoc sont célébrés dans une autre église au cœur du village mais l’église visée, Saint-Jean-Le-Froid, à l’écart du village, est réduite au silence.

“Les voleurs ont dû utiliser un filin entre un véhicule et le clocher et ont dû laisser glisser la cloche qui a percuté un morceau du toit” explique le maire, Jean-Marc Escoutes.

Une plainte a été déposée à la gendarmerie qui a débuté son enquête.

“Dans le Tarn nous avons près de 800 lieux de cultes de l’église catholique (églises, chapelles…) nous recensons tout cela pour offrir une meilleure sécurité. Certains métaux sont recherchés, il y a donc des vols, il faut protéger ce patrimoine”, explique la gendarmerie du département.

Source : Le JdC

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *