SYNDROME DE LA MORTALITE POST INJECTION : PIDS

Ça ne s’arrange pas mais en France les nouveaux députés ignares et ignorants des magouilles de Pasteur resteront « vaccinolâtres » parce que Pasteur est une gloire (usurpée) française et que tant à droite qu’à gauche on suit la voix de ses maîtres financeurs de l’état profond, Bigpharma, Bigtech, Blackrock etc… tous reçus en grande pompe et à nos frais à l’Elysée.

Difficile à dissimuler, la mortalité anormale post injection évaluée à au moins 1.000 décès hebdomadaires en Angleterre et à 400 pour 100.000 habitants aux États-Unis. Le covid n’y est pour rien, mais cette maladie explose avec les vagues de vaccinations.

C’est aux États-Unis que la prise de conscience se fait, en France une majorité de députés vaccinolatres corrompus sera élue.

AU CANADA 24% de deces en plus depuis la vaccination et ce n’est pas la covid

L’AMERIQUE COMMENCE A COMPRENDRE…Bieber malade, vague de surmortalité

Instantané. L’invalidité aux États-Unis augmente à partir du printemps 2021, tout comme les données britanniques sur les maladies à long terme.

Le chanteur Justin Bieber, qui vient d’annuler deux dates de concert à Toronto (Canada), a annoncé ce vendredi sur son compte Instagram qu’il souffrait d’un syndrome rare, paralysant un côté de son visage, l’obligeant à annuler la suite de sa tournée. Le syndrome de Ramsay Hunt est une complication du zona, qui survient lorsqu’une poussée touche le nerf facial près d’une oreille. En plus de la paralysie faciale, il peut entraîner une perte d’audition.

Le syndrome n’est plus rare comme l’évoque la presse

Un effet secondaire classique … 4 cas sur les 20.000 vaccinés de l’essai Pfizer.

Ainsi, Miami-Dade, en Floride, compte désormais environ 400 décès supplémentaires pour 100.000, tandis que le comté de NY en compte 200/100.000. Les deux comtés ont> 95% de leur population vaxxed

Rapporté à la population française cela représenterait plus de 200.000 décès supplémentaires….

EN ALLEMAGNE LA CHARITE ANNONCE 500.000 EFFETS SECONDAIRES GRAVES

Une récente étude allemande révèle que « 8 vaccinés sur 1.000 luttent contre des effets secondaires graves ». L’étude comptait 40.000 participants et a conclu que le taux d’effets secondaires graves est 40 fois plus élevé que celui rapporté par l’agence de surveillance des vaccins du gouvernement allemand (PEI)

https://t.co/Fc0uGiPTXy
https://t.co/Fc0uGiPTXy

Plus remarquable encore, il ne semblait pas important pour le CDC que 75,2% des enfants de moins de 11 ans aient déjà une immunité naturelle, selon une étude du CDC qui s’est terminée en février. L’immunité naturelle est certainement beaucoup plus répandue aujourd’hui, compte tenu de l’omniprésence de la variante Omicron depuis février. Les données des CDC de New York et de Californie ont démontré que l’immunité naturelle était 2,8 fois plus efficace pour prévenir l’hospitalisation et 3,3 à 4,7 fois plus efficace pour prévenir l’infection au COVID par rapport à la vaccination pendant la vague Delta. Ces résultats sont cohérents avec des dizaines d’autres études cliniques. Pourtant, l’immunité naturelle a été constamment et inexplicablement rejetée par l’establishment médical.

Source

Source : Echelle de Jacob

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.