Suicide d’un adjudant de gendarmerie en Seine-et-Marne

Un adjudant de gendarmerie du peloton d’autoroute de Montereau (Seine-et-Marne) s’est pendu à son domicile lundi, a-t-on appris mardi.

montereau_fault_yonnecree_le_20130819_11h20m58s_00303.jpg

« Il a été découvert chez lui hier matin. Il n’est pas venu travailler et ses collègues, qui ignoraient pourquoi, sont allés voir », a déclaré à l’AFP une source à la gendarmerie. Il s’agit du sixième suicide de gendarmes depuis le 1er décembre, précise cette source qui déplore une « mauvaise série ».

Agé de 48 ans, il était marié et père de trois enfants. D’après cette source, des problèmes familiaux seraient à l’origine de son geste, qui n’a pas de « lien
avec son travail ».
Selon le site Gendarmes et Citoyens, qui a annoncé ce décès, cet adjudant de gendarmerie était affecté auparavant à la brigade de Saint-Arnould-en-Yvelines.

Un gendarme s’est également donné la mort avec son arme de service dans la nuit de dimanche à lundi à L’Ile-Rousse (Haute-Corse).

Source : FR3 Paris Ile de France

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.