Soutien au Colonel Philippe François

Un appel à l’aide ignoré

Comment rester insensible à la situation dramatique, injuste, kafkaienne à laquelle sont confrontés Philippe François et ses proches ?

Depuis maintenant 8 mois, Philippe François, ancien Colonel de l’Armée Française, est détenu dans la maison de force de Tsiafahy pour avoir été condamné le 17 décembre 2021 à 10 ans de travaux forcés.

Comment ne pas soutenir cet homme dont le simple crime est d’avoir été au mauvais endroit au mauvais moment ?

Au mauvais endroit car, et cela ne surprendra personne, l’Etat de Madagascar est l’un des états les moins démocratiques, les plus corrompus et les moins sécurisés au monde. Malgré son expérience avérée de terrain tant militaire que professionnelle, malgré des états de service qui l’on conduit notamment à diriger le Régime de Marche du Tchad, Philippe François n’était malheureusement pas à l’abri d’un tel drame.

Au mauvais moment car, l’isolement diplomatique de cette grande île fragilise les fondements même de cet état qui a basculé dans un régime dictatorial où les principes les plus élémentaires du droit sont bafoués.

Jugez plutôt : moins de 2 h de délibéré, des preuves escamotées, falsifiées, un jugement fantaisiste puisqu’il est reproché à Philippe François d’avoir ni plus ni moins voulu attenter à la vie du Président Rajoelina.

Comment comprendre le silence du monde des médias plus prompts à s’enticher de la dernière futilité du moment qu’à dénoncer ouvertement le scandale qui se déroule sous nos yeux.

N’est pas Dreyfus qui peut… N’est pas Zola qui veut…

Comment interpréter l’absence de réaction du Quai d’Orsay et de nos autorités politiques qui n’ont plus d’autorité que le nom et semblent, elles aussi, se terrer dans un mutisme synonyme de lâcheté (à l’égard d’un homme qui a donné 25 ans de sa vie pour la France) et de basse faiblesse diplomatique.

PLACE D’ARMES ne peut ignorer le funeste sort de notre frère d’armes. Au delà du soutien, moral, sans équivoque, fraternel vis-à-vis d’un homme trop longtemps éloigné de sa famille, il ne peut être question aujourd’hui d’attacher le destin de Philippe François à une quelconque opération de communication de la part du Président Rajoelina ou de négociation autour des Iles Eparses.

La dignité, l’honneur dont a fait preuve le Colonel François au cours de sa brillante carrière doivent nous guider pour le soutenir encore et davantage.

Vous trouverez ci-après 2 liens. L’un vous dirigera vers le site de soutien au Colonel François et le second vers la signature de la Tribune :

https://www.soutenons-philippe.fr/

https://chng.it/SNqVL8Gwkj

C’est avec impatience et beaucoup d’espoir que nous attendons le jugement définitif de la Cour de Cassation qui sera rendu le 26 août prochain.

Fraternellement

Source : Place d’Armes

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.