Sentinelle reste à 10 000; à la réserve de la Gendarmerie de fournir des effectifs supplémentaires.

 

A l’issue du conseil de défense de ce vendredi matin, Manuel Valls a confirmé les décisions du président de la République qui a décidé le maintien à son niveau maximal de l’opération Sentinelle, ainsi que le recours à la réserve opérationnelle de premier niveau de la gendarmerie nationale. « Les effectifs supplémentaires ainsi mobilisés permettront de maintenir dans la durée un niveau de vigilance et de protection élevés », a expliqué le Premier ministre.

La réserve opérationnelle de premier niveau comprend tous les volontaires sous engagement à servir dans la réserve (ESR); celle de deuxième niveau comprend tous les anciens militaires d’active ou sous contrat soumis à l’obligation de disponibilité de 5 ans.

Cette réserve de 1er niveau de la gendarmerie rassemble « 23 000 personnes » selon la DGGN dont plusieurs centaines sont déjà mobilisées dans le cadre des mesures de sécurisation mises en œuvre depuis 2015.

Les futurs rappels se feront « département pas département, selon les besoins, précise-t-on au Sirpa Gendarmerie. Pas de chiffres encore disponibles sur les effectifs qui vont être rappelés.

Source : Lignes de défense

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.