Seine-et-Marne – La gendarmerie lance une application pour lutter contre les cambriolages

Lancée au mois de novembre par la gendarmerie, l’application « Stop cambriolages » permet aux habitants de s’informer sur des faits commis à proximité de chez eux. Autre avantage, des messages de préventions sont diffusés aux abonnés.

Les Seine-et-Marnais peuvent télécharger l’application « Stop Cambriolages » proposée par la gendarmerie

Les Seine-et-Marnais peuvent télécharger l’application « Stop Cambriolages » proposée par la gendarmerie

Le système a été inauguré dans l’Hérault mais est désormais disponible en Seine-et-Marne. La gendarmerie a lancé, courant novembre, une application pour téléphone portable(téléchargeable sur Androïd et Apple) destiné à lutter contre les vols par effraction. Une fois l’application « Stop cambriolages » installée, il suffit de paramétrer la localisation sur la Seine-et-Marne afin de recevoir en temps réel des informations concernant le département.

« Nous envoyons des notifications sur la Seine-et-Marne, explique l’adjudant-chef Isabelle Roitel, référent sûreté pour la gendarmerie 77. Cela peut par exemple concerner des signalements de phénomènes nouveaux. » Par exemple, l’augmentation significative de matériel médical dans les cliniques ou hôpitaux. Autre cas de figure, « un événement en cours ou une recrudescence de faits dans une localité. »

Des notifications pour être averti instantanément

Exemple concret, le 21 novembre, une notification a été envoyée pour une tentative de cambriolage au Châtelet-en-Brie. « L’intérêt est d’être dans l’instantané, poursuit-elle. Les équipes sur le terrain s’occupent de l’urgence mais si des riverains aperçoivent quelque chose ils peuvent aussi être plus réactifs. » Les habitants doivent tout de même composer le 17 afin de prévenir la brigade locale et avoir un échange direct avec la gendarmerie.

Si Stop Cambriolage permet d’avertir la population, l’application permet aussi de diffuser des conseils de prévention, de mise en garde. Les militaires espèrent également inciter la population à faire remonter des informations qui pourraient les aider. « L’application peut éveiller la vigilance des riverains si un cambriolage est en cours ou si plusieurs faits se sont produits à proximité », poursuit l’adjudant-chef Isabelle Roitel. La Seine-et-Marne fait partie des 20 départements en France à tester ce dispositif.

Source : La République

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.