Secret-défense : « Les décisions clés de la gestion de la pandémie sont classées pour des décennies »

Voici encore une fois la preuve que cette crise sanitaire est une escroquerie car on ne voit pas à quel moment un simple virus devient une menace pour la défense nationale !  C’est d’autant plus le cas qu’il est interdit à tout citoyen de dire que ce virus a été fabriqué dans un laboratoire et qu’il s’agit donc d’une attaque malveillante d’un ennemi. Sans oublier bien entendu les contrats de vente des vaccins qui sont également soumis au secret des affaires ! Tout ceci n’a rien de normal, les coupables de cette mascarade sont en train d’essayer de cacher les preuves de leur culpabilité.



Le secret-défense a une tendance inflationniste, dénonce Pascal Jouary, l’auteur de « Secret-défense. Le livre noir » (Max Milo).

Parfois jusqu’au comique, parfois jusqu’au tragique. Il propose notamment la création d’« une instance indépendante habilitée à lever le secret au cas par cas ».

Marianne : Que recouvre exactement le secret-défense aujourd’hui en France ?

Pascal Jouary : Personne ne le sait précisément, et c’est un problème. La confidentialité s’impose concernant le renseignement ou la dissuasion nucléaire, mais jusqu’où aller ? De proche en proche, on peut classer jusqu’à l’infini. Chaque ministère a des agents habilités à rendre des documents incommunicables. Que font-ils à celui de la Culture, je me le demande ! …[…]


Photo d’illustration : Pascal Jouary, l’auteur de « Secret-défense. Le livre noir ». DR

Source : Le Libre Penseur

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.