Saint-Michel-des-Andaines [JUSTICE] Dans l’Orne, un conducteur tente de semer les gendarmes : 3000 euros d’amende et suspension de permis

Lundi 21 mars, le tribunal d’Argentan a condamné un conducteur à 3000 € d’amende et 9 mois de suspension de permis pour avoir refusé un contrôle et tenté de semer les gendarmes.

L'homme n'avait pas voulu s'arrêter à un contrôle en décembre dernier à Saint-Michel-des-Andaines.

L’homme n’avait pas voulu s’arrêter à un contrôle en décembre dernier à Saint-Michel-des-Andaines.

Un Français de 46 ans, domicilié en Suisse a été jugé lundi 21 mars par le tribunal d’Argentan après de multiples infractions routières.

Le 13 décembre 2015, le conducteur avait tenté d’échapper à un contrôle routier à Saint-Michel-des-Andaines. Il était 4 h 50 lorsque les motards de la gendarmerie font signe au conducteur de s’arrêter.

> A lire aussi : Accident de scooter : la victime avait un taux d’alcoolémie supérieur à 3g

Il prend la fuite

Le prévenu décide alors d’accélérer. Après une dizaine de minutes de course-poursuite, à une vitesse élevée malgré le brouillard et le franchissement de la ligne continue, le non-respect d’un stop, il sera finalement intercepté à La Sauvagère.

Interpellé, il refuse les vérifications relatives à l’alcool et aux stupéfiants, tout comme le prélèvement de sang à l’hôpital.

Entendu il reconnaît les différents faits, mais se montre peu coopérant ne voulant pas signer le document relatif à la rétention de son permis suisse l’interdisant de conduire sur le territoire national pendant 6 mois, ni ceux d’immobilisation et de consignation pour 3.000 euros de son véhicule. La voiture sera d’ailleurs récupérée par un tiers.

7 mois d’emprisonnement requis

Le parquet fait état d’une accumulation d’infractions, d’un danger public avant de requérir 7 mois d’emprisonnement, la confiscation des 3.000 euros et deux amende de 150 euros.

L’avocate du prévenu, absent à l’audience, mentionne que son client regrette son comportement.

L’homme est finalement condamné à une amende de 2500 euros, 9 mois de suspension de permis de conduire, et à deux amendes contraventionnelles de 250 euros.

Source : L’Orne combattante

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.