Saint-Florent-le-Vieil. La gendarmerie ne partira pas de la ville

saint-florent-le-vieil-la-gendarmerie-ne-partira-pas-de-la-villeAndré Retailleau, au début de la cérémonie des voeux à la population. | par Ouest-France

Vendredi 12 janvier 2018, salle de la Bergerie, autour du maire délégué André Retailleau, la cérémonie des vœux à la population a réuni plus de 130 personnes. Le maire en a profité pour couper court à la rumeur de fermeture de la gendarmerie.

Se voulant rassurant, André Retailleau, maire délégué de Saint-Florent-le-Vieil, a indiqué lors de ses vœux de vendredi 12 janvier que « la population de la commune est passée à 2 919 habitants », avec 40 naissances en 2017. Et surtout que « la gendarmerie, toujours dépendante du commandement de la circonscription de Cholet, est maintenant rattachée au groupement de brigade de Chalonnes ».

Voilà qui met fin définitivement aux rumeurs de projet de fermeture de la seule gendarmerie de la commune nouvelle.

 Améliorer la qualité de vie

Au cours de cette longue réunion – plus d’une heure et demie soutenue par des visuels PowerPoint -, l’élu a rappelé les objectifs de l’équipe municipale de Mauges-sur-Loire : améliorer la qualité de vie des habitants, les services à la population et le cadre de vie.

« Aussi, sachez évaluer les actions de la commune à travers les critères de proximité, d’accessibilité, d’équité, de solidarité, de qualité de la vie et d’attractivité », réclame-t-il.

Maugélois ou Mauligériens ?

Des critères sur lesquels il a dû être interpellé par des habitants ou quelques responsables d’associations. Car il reconnaissait qu’il reste toujours des points à améliorer. « Je comprends les impatiences ou certaines insatisfactions. Mais je vous encourage à les signaler de manière agréable et dans un esprit constructif. Je pense aussi que la dynamique communale dépend de tous les acteurs locaux, comme les associations et les acteurs économiques et sociaux de notre environnement. »

Enfin, André Retailleau a rappelé que les habitants ont jusqu’au jeudi 18 janvier pour donner leur préférence sur le nom des citoyens de la commune nouvelle, Maugélois ou Mauligériens ?

Source : Ouest-France

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.