Sablé-sur-Sarthe Gendarmerie. Sept faits sur dix résolus en pays sabolien en 2016

Une inspection particulière cette année pour les gendarmes de Sablé-sur-Sarthe

Le patron de la brigade de Sablé, le lieutenant Stéphane Tremedet part vers d'autres horizons en juillet. Un de ses deux adjoints, l'adjudant chef Sergent part à la même date pour Oisseau-le-Petit. Le Major Pointecouteau a accepté de repousser sa retraite de six mois pour assurer la liaison avec les nouveaux venus. -

Le patron de la brigade de Sablé, le lieutenant Stéphane Tremedet part vers d’autres horizons en juillet. Un de ses deux adjoints, l’adjudant chef Sergent part à la même date pour Oisseau-le-Petit. Le Major Pointecouteau a accepté de repousser sa retraite de six mois pour assurer la liaison avec les nouveaux venus. –

Chaque année, le patron de la compagnie de gendarmerie de La Flèche vient à Sablé pour l’inspection annuelle de la brigade. Une cérémonie qui se termine par une réception à la mairie. Marc Joulaud n’a pas dérogé à la tradition jeudi 9 février.

Le capitaine Stéphane Dumont, patron de la compagnie, a noté la singularité de cette cérémonie de par le départ des trois « têtes » de la brigade de Sablé d’ici au mois de décembre. Le lieutenant Stéphane Tremedet part après quatre années à la tête de la brigade. « Cette année vous avez été à la limite de la perfection, continuez ainsi », lançait le capitaine. Le lieutenant, très ému, a rendu un hommage appuyé à ses gendarmes.

« C’est la dernière fois que je vous vois rassemblés sous mes ordres. Je mesure votre engagement ».

Départ aussi du numéro trois de la brigade, l’adjudant chef Sergent. Le major Pointecouteau a accepté de repousser la retraite de quelques mois pour que la brigade ne soit pas totalement décapitée. Il partira en décembre.

> Lire aussi. Pourquoi les gendarmes étaient-ils à la mairie ?

Le lieutenant Trémédet, sans présenter les chiffres (la priorité revenant à la Préfète au Mans), a estimé que les résultats de la brigade étaient « particulièrement bons » que ce soit en terme de délinquance générale, de délinquance de proximité mais aussi de taux de résolution. « L’unité a résolu sept faits sur dix, c’est exceptionnel ». Parmi ces faits : les voleurs twingo mais aussi des affaires de stupéfiants. « En moyenne 15 gendarmes par jour travaillent à la sécurité des habitants de Sablé et des communes environnantes pour un effectif total de la brigade de 29. Nous sommes intervenus à 1 200 reprises cette année »

Source : Les Nouvelles de Sable

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.