Réunification de la Normandie. Quelle organisation pour la gendarmerie ?

La gendarmerie normande va devoir se réorganiser avec la réunification.

La gendarmerie normande va devoir se réorganiser avec la réunification. | Archives Ouest-France

La réunification aura aussi un impact sur la gendarmerie, comme l’indique le patron des militaires bas-normands.

Aujourd’hui, chaque région administrative correspond à une région de gendarmerie, avec un commandant à sa tête. Actuellement, le colonel Bruno Bresson en Basse-Normandie. À l’occasion de la Sainte-Geneviève, il a évoqué les conséquences de la fusion normande, dans la gendarmerie.

« De façon transitoire, les missions exercées par les ex-commandants de région de Basse et de Haute-Normandie n’évolueront pas, en particulier la gestion des personnels restera identique. » Cette transition durera « deux ou trois ans ».

Rouen comme point central ?

Et à l’issue ? « Un chargé de mission, placé sous l’autorité du directeur général de la gendarmerie nationale, a été nommé cet automne afin de faire des propositions précises ». Le colonel Bresson ne l’indique pas mais il semble probable que Rouen centralise à terme une bonne part des services régionaux de la gendarmerie.

Source : Ouest-France

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.