Réforme des retraites : Épuisés, près de 1000 CRS se font porter pâle

759394B4-5333-4017-9765-1EFD4A0EDFCC-696x464

Illustration. (Frederic Legrand – COMEO / Shutterstock)
La contestation contre la réforme des retraites est montée d’un cran ce mercredi dans les rangs de la police nationale. Des centaines de CRS à travers la France ont demandé à voir leur médecin généraliste ce mercredi, se disant épuisés. La majorité d’entre eux pourrait être en arrêt maladie dans les prochaines heures, et pour plusieurs jours.
Les trois principaux syndicats de police, Unité SGP-FO, Alliance Police Nationale et UNSA Police ont appelé ce lundi à un « Black-out » à compter d’aujourd’hui pour protester contre la réforme des retraites et la fin de tous les régimes spéciaux, dont les policiers bénéficient.

Un appel auquel des centaines de CRS ont répondu aujourd’hui puisqu’ils sont des centaines à s’être placés en position de « consultant » ce mercredi matin, c’est à dire à avoir signalé qu’ils allaient consulter un médecin généraliste dans la journée. Les fonctionnaires concernés ne travailleront donc pas ce mercredi et annonceront la durée de leur indisponibilité après avoir vu leur médecin.

Entre 900 et 1000 CRS vont consulter leur médecin

Selon plusieurs sources policières, les CRS « consultants » étaient entre 900 et 1000 à la mi-journée dans les différentes compagnies sur le territoire, certaines étant actuellement en déplacement. Pour plusieurs compagnies, il n’y a plus assez d’effectifs disponibles ce mercredi pour réaliser les missions prévues.

La CRS 53 de Marseille en déplacement à Bastia, la CRS 33 de Reims en déplacement en Île-de-France, ou encore la CRS 59 de Ollioules, sont très impactées. Quand à la CRS 42 de Saint-Herblain, plus aucun policier n’était disponible à midi.

Des policiers épuisés et sur-employés depuis la crise des Gilets jaunes

Du côté des syndicats, la situation est jugée logique au vu de l’état de fatigue des policiers qui ont été sur-employés ces derniers mois, notamment suite à la crise des Gilets jaunes qui perdure.

Ces policiers sont tout à fait en droit….

Lire la suite : Actu17

Lire également : La Dépêche – Action surprise des policiers en tenue ce mercredi devant le central de Toulouse

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.