Rapport israélien : « Le vaccin expérimental à ARNm de Pfizer a tué « environ 40 fois plus de personnes (âgées) que la maladie elle-même n’aurait tué » au cours d’une récente période de vaccination de cinq semaines »

Rédaction Strategika

Source : globalresearch.ca – 7 octobre 2022 – Paul Elias Alexander

https://www.globalresearch.ca/israeli-report-mrna-experimental-vaccine-pfizer-killed-about-40-times-more-elderly-people-than-disease-itself-would-have-killed-during-recent-five-week-vaccination-period/5795696

Haim Yativ et le Dr Seligmann déclarent que pour eux, « c’est un nouvel Holocauste ».

Une réanalyse des données publiées par le ministère israélien de la Santé par le Dr Hervé Seligmann , membre de la faculté de médecine Maladies infectieuses et tropicales émergentes d’Aix-Marseille Université, et l’ingénieur Haim Yativ révèlent que le vaccin expérimental à ARNm de Pfizer a tué “environ 40 fois plus de personnes (âgées) que la maladie elle-même n’en aurait tué” au cours d’une récente période de vaccination de cinq semaines. Parmi la classe plus jeune, ces chiffres sont aggravés par des taux de mortalité à 260 fois ce que le virus COVID-19 aurait réclamé dans le laps de temps donné.

«Leurs conclusions sont:

  • Il existe un décalage entre les données publiées par les autorités et la réalité sur le terrain.
  • Ils disposent de trois sources d’information, en plus des courriels et des rapports d’événements indésirables qu’ils reçoivent par Internet. Ces trois sources sont le site d’information israélien Ynet , la base de données du ministère israélien de la Santé et la base de données fédérale américaine du Vaccine Adverse Event Reporting System ( VAERS ).
  • En janvier 2021, il y avait 3 000 enregistrements d’événements indésirables liés aux vaccins, dont 2 900 pour les vaccins à ARNm.
  • Par rapport aux autres années, la mortalité est 40 fois plus élevée.
  • Le 11 février, un article de Ynet présentait des données liées à la vaccination. Les auteurs de l’ article de Nakim affirment avoir démystifié cette analyse sur la base des données publiées par Ynet lui-même : « Nous avons pris les données en examinant la mortalité pendant la période de vaccination, qui s’étend sur 5 semaines. En analysant ces données, nous sommes arrivés à des chiffres surprenants qui attribuent une mortalité importante au vaccin. »
  • Les auteurs affirment que « les vaccinations ont causé plus de décès que le coronavirus n’en aurait causé au cours de la même période ».
  • Haim Yativ et le Dr Seligmann déclarent que pour eux, “c’est un nouvel Holocauste”, face à la pression des autorités israéliennes pour vacciner les citoyens.

Ils invitent également des spécialistes à compléter leurs analyses et entendent poursuivre les suites judiciaires de leur découverte. Le ministère de la Santé n’était pas disponible pour commenter une requête de France Soir concernant les résultats.

Les auteurs ont aussi déploré « le fait de ne pas pouvoir communiquer sur cette information vitale » à leurs concitoyens.’

Source : Strategika

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.