Quimperlé. La gendarmerie conseille d’annuler la soirée électro

Les membres de l’association Stratosférik.

Les membres de l’association Stratosférik. | Ouest-France

L’association Stratosférik devait organiser un concert, samedi 23 mai au bar 6810. Sur les conseils des forces de l’ordre, l’événement est annulé.

Dans la nuit de jeudi à vendredi, 400 jeunes ont débarqué en basse-ville à Quimperlé pour assister à un concert de musique électro au bar 6810, situé rue de Quimper.« A cause de ces événements, nous préférons annuler la soiréé », affirme Manu, le responsable de l’établissement.

Alertés par les réseaux sociaux, des groupes ont traîné toute la nuit, engendrant quelques dégâts. « Des rétroviseurs, des panneaux de signalisation et des pots de fleurs ont été cassés, précise le commandant de gendarmerie Philippe de Laforcade. Les groupes de cinquante personnes ont ensuite erré dans les rues, gênant de nombreux riverains. Résultat : une dizaine de militaires ont été mobilisés pour rétablir l’ordre public. »

Hier, le représentant du bar a donc été entendu par la gendarmerie qui lui a fortement conseillé d’annuler une autre soirée électro organisée par l’association Stratosférik, le samedi 23 mai. « On ne peut pas prendre le risque de voir se reproduire de nouveaux événements, ajoute Manu. Il vaut mieux être prudent. »

Du côté de l’association Stratosférik, c’est la déception. Cette soirée était en effet destinée à collecter des fournitures scolaires pour une école marocaine.

Source : Ouest-France

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.