Quimperlé. Gendarmerie : grosses opérations de contrôle vendredi

Katell Botrel, coordinatrice sécurité routière pour le préfet ; Jean-Daniel Mentet-Jourdran, chef de cabinet du préfet ; et Eric Dumas, chef d'escadron

Katell Botrel, coordinatrice sécurité routière pour le préfet ; Jean-Daniel Mentet-Jourdran, chef de cabinet du préfet ; et Eric Dumas, chef d’escadron | Ouest-France

Une vingtaine de motards de la gendarmerie ont effectué de grosses opérations de contrôles, vendredi de 13 h à 17 h, dans Quimperlé.

Du bleu partout, hier en ville, de 13 h à 17 h. Comme ils le font, en moyenne une fois par mois, la quarantaine de gendarmes motorisés des six unités du Finistère a ratissé large les secteurs de Brest et Quimperlé. À la demande du préfet.

« Pourquoi Brest et Quimperlé ? Parce qu’à Brest, il y a beaucoup de flux et qu’à Quimperlé, il n’y a plus de brigade motorisée. Elle est à Concarneau », explique Eric Dumas, le chef d’escadron du Finistère. Il est basé à Quimper.Giratoire du Coat-Déro, boulevard de la gare, rond-point en haut de la route de Lorient, etc., la vingtaine de motards réquisitionnée pour Quimperlé n’a pas chômé. Et les automobilistes ont été, pour la plupart, très surpris de découvrir un tel « comité d’accueil », en pleine journée…

Aux côtés des gendarmes, deux représentants du préfet, qui ont supervisé les opérations dans le froid : Jean-Daniel Montet-Jourdran, le directeur de cabinet, et Katell Botrel, coordinatrice sécurité routière pour le préfet.

Le rôle de cette dernière est d’agir pour la prévention et mais aussi pour une répression sans concession. Logique, quand on découvre les statistiques : en Finistère, le nombre de tués sur les routes est en augmentation, par rapport à la même période, l’an passé. 43 depuis janvier, contre 35 l’an passé sur la même période.

« Nous sommes là pour les infractions les plus graves, surtout pour les stupéfiants et l’alcool », poursuit Eric Dumas. Et ce n’est pas le directeur de cabinet du préfet qui le contredira. « Nos contrôles sont plus fructueux, parce que plus importants. » Malgré cela, « le Finistère est le département breton, qui compte le plus de tués sur les routes en 2016. »

Les résultats

Les résultats sur Quimperlé : 5 conduites avec stupéfiants, dont 1 avec conduite malgré l’annulation du permis de conduire et 1 avec un permis non-prorogé ; 7 alcoolémies, 1 permis non-prorogé, 1 stop non-marqué, 1 défaut d’assurance, 1 usage de téléphone, 1 non-port de casque, 3 défauts de contrôle technique, 2 non-mutations de carte grise, 2 non-présentations de permis de conduire, 2 non-présentations de carte grise.

Source : Ouest France

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.