Probable fraude électorale à la présidentielle américaine : la police nationale a vécu la même chose lors des dernières élections au sein du ministère de l’Intérieur !

 

canard-18122018

Pour la première fois de l’histoire, sous Christophe Castaner, les 185.000 personnels du ministère de l’Intérieur ont pu voter sans passer par l’isoloir. Bilan ?

Comme l’a révélé le Canard Enchaîné, le syndicat Alliance Police Nationale a monnayé contre des chèques-cadeaux de 50 euros, les codes d’accès de certains collègues pour se connecter à leur place au portail de vote électronique et s’exprimer en leur nom.

Avec ce mode de scrutin, il était ainsi possible de voter depuis n’importe quel ordinateur ou smartphone. Problème ? Impossible de s’assurer que la personne qui se connecte est bien l’électeur lui-même.

L’absence d’isoloir ne garantie pas à l’électeur d’être seul au moment du vote. Il peut donc subir des influences ou des pressions extérieures au moment d’exprimer son suffrage.

Etonnamment, comme aux USA en ce moment, le taux de participation chez nous a également explosé grâce au vote électronique !

Alors bien sûr, il y a ceux qui voient dans l’explosion du taux de participation un sursaut démocratique et il y a les autres, les cocus qui subissent les conséquences d’une fraude massive..

Pour rappel, notre syndicat France Police – Policiers en colère a saisi le tribunal administratif en décembre 2018 pour faire annuler ce scrutin. A ce stade, nous n’avons toujours pas de date d’audience prévue !

Comme quoi le Covid ne présente pas que des inconvénients pour enterrer les sujets sensibles.. Alors ? Elections, piège à cons ?

Source : France Police

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.