Poutine se marre

Le discours du poudré, cet après-midi, ne présage rien de bon pour les mois d’hiver mais nous le savions d’avance grâce à Van der Layen. Voir en fin de vidéo combien de nos concitoyens sont de véritable « Mougeons » (Mougeon = croisement improbable entre un Mouton et un Pigeon)

Extraits :

« Aujourd’hui, la Russie n’a jamais été aussi riche. Écoutez ce matin, Eric de Riedmatten (Ndlr : journaliste économique) qui rappelle les sommes absolument faramineuses que gagne la Russie depuis six mois :

« Depuis le mois de janvier, comme les prix du pétrole ont montée ; et bien la Russie a encore engrangé des bénéfices records. Je vous donne un chiffre : 97 milliards de dollars entre janvier et juillet. 97 milliards de dollars, grâce au pétrole. »,

« En plus ? »

« Grâce au pétrole et au gaz. Alors que le pétrole, ça représente 74 milliards, ça a pratiquement progressé de 50% sur la même période qu’avant […] ».

« Donc, elle croule sous le cash. »

« […] on se souvient des déclarations de Bruno Le Maire (Ndlr : Ministre de l’Économie, des Finances et de la Souveraineté industrielle et numérique). Je n’ai rien contre Bruno Le Maire mais… manifestement son analyse n’était pas la bonne. C’est ennuyeux quand même. »

« Pas franchement un prophète. »

« Ecoutez ce qu’il disait, il y a quelques jours. »

« Les sanctions économiques et financières sont même d’une efficacité redoutable. Et je ne veux laisser planer aucune ambiguïté sur la détermination européenne sur ce sujet. Nous allons livrer une guerre économique et financière totale à la Russie. Nous allons donc provoquer l’effondrement de l’économie russe. »

« […] personne n’en parle d’ailleurs. C’était dans le Wall Street Journal. Peu de gens parlent que la Russie n’a jamais été aussi riche ; parce que ça ne répond pas à la bonne idéologie du moment. »

« […] Nous, on a une vision très franco-française ou européenne et en fait, on n’imagine pas un instant que la Russie puisse avoir d’autres clients que nous. C’est ça qui est complétement dingue ! »

« L’Ukraine reste encore client de la Russie. »

« Pendant qu’on annonce ces excédents stratosphériques de la Russie ; en France, on parle rationnement, on parle guerre… Donc, qu’est-ce qu’ils vont nous faire […] »

« Alors, écoutez c’est drôle ce que vous dites, vous remplacez Covid […]. C’est les mêmes mots, c’est les mêmes éléments de langage […] »

« …l’opinion publique, on l’a vue avec le Covid, elle est anesthésiée. Elle est anesthésiée ! »

« […] non pas, malgré les sanctions ; mais à cause des sanctions, grâce aux sanctions… qui ont fait monter les prix en déchaînant la spéculation des marchés […] »

« Mais alors donc, on se serre la ceinture, on risque de connaître pénurie et rationnement pour rien, c’est ça ? Ecoutez, j’aimerais bien vous dire le contraire Yves mais oui ! Les sanctions que nous payons chers avec l’inflation […] »

« C’est ça, moi qui m’ai surpris depuis le début… c’est que, encore une fois, les chiffres étaient là. On sait très bien que la Russie est le premier exportateur mondial de gaz, premier exportateur mondial de blé, deuxième exportateur mondial de pétrole… donc ça on le savait avant ! Donc, c’est ça qui est un peu surprenant. Aujourd’hui, on le ‘découvre’. Bien ça, c’est embêtant ! C’est-à-dire qu’on va avoir des difficultés à s’équiper en énergies, etc… […] »

« Alors en revanche, on va recevoir du gaz d’Azerbaïdjan. Le problème, c’est que ce pays-là en produit assez peu ; du pétrole, oui certes ! Bakou est une des plaques tournantes pétrolière. En revanche, pour le gaz, l’essentiel vient par un… gazoduc russe. Oui, oui, oui ! Le gaz azéri vient de Russie. Et puis là où vous allez vous demander si ce n’est pas un véritable gag : les quantités que l’Azerbaïdjan s’apprête à livrer ; en fait, ces quantités ne seront disponibles qu’une fois modernisée, augmentée […], c’est-à-dire dans dix ans ! »

« Tiens, au fait le GNL (Ndlr : gaz naturel liquéfié) arrivé par bateaux… il vient de Chine mais… Oups, ce gaz liquéfié en Chine… à l’origine, il vient de Russie. Mais oui et vous avez compris qu’on touche au sublime, puisque maintenant effectivement, on importe du gaz russe par pays interposés, auxquels on laisse une marge de 30 %. »

« […] Le problème, c’est que tout le peuple est entraîné dans cette maladie mentale via les médias mainstream, via cette propagande de fou qu’on nous inflige. Une propagande qu’on nous martel à longueur de journée sur ces médias d’information et les gens gobent et répètent ce qu’ils entendent. Ils ne réfléchissent plus. Il n’y a plus si vous voulez, cette épaisseur de réflexion qui leur permet de prendre de la distance par rapport à tous ces médias. […] »

« […] malgré tous ces éléments factuels, ces observations que les économistes sont obligées de faire, je ne suis pas sûr que les Français comprennent. On sait et on connaît leurs couches de conneries, leurs couches d’imbécillités. On le voit, on l’a vu avec les masques. Dernièrement, je voyais encore une personne avec son masque en pleine campagne… dans mon village, il n’y a personne […] »

« […] ça s’appelle, je ne sais pas : la schizophrénie, maladie mentale. […] prenant des décisions contre-productives sans arrêts […]. Fréquemment, toutes les décisions qui sont prises sont autodestructrices […]. La situation terrible de la manière dont nous sommes pilotés par ses élites. […] »


Vidéo :

[1] Poutine se marre – François COTARD / YouTube

Source : Aphadolie

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.