Port du masque obligatoire : « Nous prendrons une décision quand il y aura un consensus scientifique », explique Sibeth Nidaye

La porte-parole du gouvernement, invitée du « 8h30 franceinfo », a rappelé que nous sommes dans « un moment où la connaissance scientifique progresse au fur et à mesure du développement de l’épidémie ».

21309351Sibeth Ndiaye, la porte-parole du gouvernement, lors d’une conférence de presse à l’Elysée, le 8 avril 2020. (IAN LANGSDON / POOL / EPA POOL)

L’Académie de médecine s’est prononcée pour le port du masque obligatoire afin de lutter contre le coronavirus Covid-19, notamment après la période de confinement. Le gouvernement n’a pas encore donné de directives à ce sujet. « Nous prendrons une décision pour l’éventuelle extension du port du masque dans toute la population dès lors que nous pourrons la bâtir sur un consensus scientifique », a expliqué jeudi 9 avril sur franceinfo Sibeth Ndiaye, porte-parole du gouvernement.

>> Coronavirus : suivez en direct toutes les informations liées à l’épidémie de Covid-19

« C’est un moment où la connaissance scientifique progresse au fur et à mesure du développement de l’épidémie, affime Sibeth Ndiaye. Effectivement, l’Académie de médecine a recommandé le port du masque non médical, des masques alternatifs pour le grand public.

L’OMS « ne recommande pas le port du masque dans la population »

Pour la porte-parole du gouvernement, « Il n’y a pas aujourd’hui de consensus scientifique en la matière. Elle cite notamment l’Organisation mondiale de la santé (OMS) qui « ne recommande pas le port du masque dans la population en général ». Sibeth Ndiaye précise que le gouvernement prendra « une décision pour l’éventuelle extension du port du masque dans toute la population dès lors que nous pourrons la bâtir sur un consensus scientifique ».

Sibeth Ndiaye a aussi indiqué qu’elle ne porte pas de masque et n’en fait pas porter à ses enfants : « Je suis les recommandations qui sont en vigueur ». Elle a aussi rappelé qu’il « n’y a pas de doctrine en France tendant à dire qu’il faut porter le masque en population générale ». C’est pour cela qu’il « n’y a pas de raison que le président de la République, lorsque cela n’est pas nécessaire par un environnement particulier, porte un masque ».

Source : France TV Info

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.