Policiers et gendarmes veulent renouer le contact avec la population

La police de sécurité du quotidien a d’abord été mise en place dans une soixantaine de quartiers dit sensibles dans le cadre d’une « reconquête républicaine ». L’expérimentation s’élargit aujourd’hui aux communes. Dans le secteur, pas de moyens supplémentaires mais une évolution des missions avec un objectif : aller plus au contact de la population.

B9715463251Z.1_20180421142559_000+GHDB52AHK.1-0L’objectif est de rapprocher la population des forces de l’ordre en renforcant les patrouilles pédestres par exemple. Ph archives P. Bonnière – VDNPQR

Renforcer la visibilité des forces de l’ordre

Côté police, le premier objectif se destine au centre-ville de Boulogne. «  Nous allons multiplier nos patrouilles pédestres et cyclistes sur les lieux où le sentiment d’insécurité est le plus fort  », explique le commissaire Arnaud Jublin. «  L’idée et de remettre le policier à hauteur d’homme…

Pour lire la suite de cet article : La Voix du Nord

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.