¡POLICÍAS POR LA LIBERTAD!???????? POLICÍA NACIONAL, GUARDIA CIVIL ,POLICÍA LOCAL Y AUTONÓMICA

Profession Gendarme remercie vivement Gwen qui nous fait un résumé en français de ce qui est exprimé en espagnol dans cette vidéo.

Nous constatons encore une fois que les Forces de l’ordre en Espagne ont un train d’avance sur les Français.

Sonia Vescovacci. 9,11 k abonnés

AGRADEZCO DE CORAZÓN AL QUE QUIERA COLABORAR CON MI CANAL: ???? PATREON SONIA ???? : https://www.patreon.com/join/soniaves…
DONACIONES PUNTUALES: https://paypal.me/Vescovacci41. 
Source : Youtube
En Espagne, le collectif “policiers pour la liberté” ( Policias por la libertad ) fait face au gouvernement Sanchez et à l’establishment dans la crise du COVID.

Ce collectif qui rallie de plus en plus de représentants des forces de l’ordre ( Policia Nacional, Guardia Civil, Polices municipales et régionales ) mais aussi des pompiers et des vigiles ….entend demander des comptes au gouvernement central ainsi qu’au ministère de l’intérieur et de la justice, entre autres ….
Cette organisation demande en outre à la population civile de ne plus avoir peur et de les rejoindre car ils sont là pour les protéger et non les maltraiter.
Il a été exceptionnellement demandé aux participants à la manifestation de ce samedi de se munir d’un masque le temps de la manifestation afin d’éviter toute polémique avec les médias acquis à la cause du pouvoir. ( En dehors de ce contexte, le collectif est contre le port du masque obligatoire )
Ces représentants des forces de l’ordre remettent en cause l’utilisation généralisée du masque en population, de surcroît dans la rue ou à l’air libre ; Ils annoncent au passage qu’ils n’amenderont aucune personne ne portant pas le masque  et invitent tous leurs collègues à faire preuve de bienveillance vis à vis des citoyens qu’ils sont supposés servir et non maltraiter.
Dans une expérience réalisée avec des pompiers et avec l’aide d’un appareil de mesure très sophistiqué, ils mettent en exergue les dangers du port du masque . Au cours de l’expérience, l’on peut constater que les niveaux d’oxygénation sont sensiblement réduits avec le port du masque, au point d’être inférieurs au niveaux minimum exigés par les circulaires du propre ministère de la santé et du travail de Madrid .  ( La même expérience a été réalisée en Allemagne et les conclusions sont identiques ) .
D’une façon plus large, ils protestent contre les mesures de confinement et attirent l’attention sur les effets nocifs provoqués par ces derniers ( Problèmes de santé, maladies non détectées ou non prises en charge, dépressions, dysfonctionnement psychiatriques et comportementaux , suicides, ruine économique, maltraitance aux populations etc ….).
Ils critiquent aussi l’utilisation massive des tests PCR et leur utilisation frauduleuse en vue de fabriquer une fausse pandémie….
Ils s’interrogent aussi sur le fait que bon nombres de patients ou personnes décédées sont classées Covid alors qu’elles n’ont pas le covid .…( médecins et hôpitaux reçoivent des incitations financières )
Enfin, ils s’inquiètent publiquement du glissement de la gouvernance vers une dictature sanitaire à peine masquée ! 
 
Ils réitèrent leur volonté de participer à une enquête judiciaire permettant de faire le jour sur tous les points d’ombre qui apparaissent dans cette crise qui semble volontairement et artificiellement alimentée par le pouvoir, les médias, certaines agences sanitaires et autres médecins ayant des conflits d’intérêts avec les compagnies pharmaceutiques et peut être plus ….
Ils rappellent au pouvoir et à la population qu’ils se sont engagés dans les forces de l’ordre pour protéger et servir leurs concitoyennes et concitoyens, et non pas pour servir les intérêts douteux de quelques groupuscules.
Ils demandent en conséquence  au pouvoir de cesser de les utiliser illégalement à des fins purement politiques et partisanes.
Ils rappellent au pouvoir et à qui veut bien les entendre que compte tenu de leur position et de leur code de déontologie, leur devoir est d’enquêter pour que la vérité et la justice règnent .
La manifestation qui a eu lieu à Madrid ce samedi était l’occasion pour eux de crier haut et fort leur devoir de protéger le peuple et de demander des comptes au gouvernement qui par ses prises de positions et ses mesures menace la santé publique, les libertés publiques et l’économie du pays.
Ils en profitent au passage pour rappeler preuves à l’appui qu’il n’y a pas de surmortalité particulière cette année, et ce en dépit du fait que beaucoup de gens sont restés sans traitement, et que pendant le confinement, des milliers de personnes âgées sont décédées dans les maisons de retraites,  sans traitement et tout simplement abandonnées à leur triste sort, en état de panique total et de désespoir ….( Notons que tous ces décès ont été classé covid comme tant d’autres et cela de manière frauduleuse)
Pour info, cette organisation est née sous l’impulsion de Sonia Miscovacci, un gardien de la paix de la policia nacional dans la mouvance de “médecins pour la vérité” ( médicos por la verdad ), scientifiques pour la vérité, avocats pour la liberté et d’autres collectifs dont la finalité est la même; en finir avec les mensonges du gouvernement et des médias perclus de conflits d’intérêts avec les compagnies pharmaceutiques et autres officines douteuses, et rétablir l’état de droit.
En juillet dernier, l’association espagnole des militaires publiait deux articles mettant en exergue les liens étranges de financement qui relient les agence de vérification de fakes news et la fondation Bill et Mélinda Gates, sachant que ces agences très influentes sont des émanations de gros conglomérats de l’information possédant des chaînes TV de grande audience ….
Parmi ces chaînes TV qui sèment la terreur  H 24, l’une des principales a été prise en flagrant délit cet été alors qu’elle essayait de faire croire aux téléspectateurs ques les services d’urgences étaient saturés de malades du covid.
 Alors que la journaliste interviewait un médecin responsable des urgences dans un grand hôpital de Madrid, ce dernier a eu le courage de remettre en cause tout le discours officiel et de démonter un par un les faux arguments et les fausse allégations de la journaliste.  L’interview étant en direct, la journaliste pour le moins déstabilisée n’a pas eu le temps de mettre un terme prématurément à l’entrevue de sorte que le message de ce responsable hospitalier a pu parvenir au public , pour une fois sans que la censure ne l’envoie se perdre dans les oubliettes !
Malheureusement, ces médecins et scientifiques qui refusent de succomber à la corruption des grands cartels se voient systématiquement traiter de négationnistes, à l’instar de leurs courageux confrères français ou d’autres pays lorsqu’ils essayent de rétablir la vérité sur les traitements disponibles, le caractère inutile et dangereux d’un vaccin covid, le taux réel de mortalité, la fraude des test PCR, la fraude des décès attribués au covid, les traitements efficaces et économiques de la maladie, le gravité réelle de la maladie qui n’a en fait rien d’extraordinaire  etc  …..
Nous ne pouvons que féliciter ces hommes et ces femmes courageux et courageuses qui savent se souvenir chaque jour de leur code de déontologie et lui redonner toute sa valeur au coeur de cette crise qui est en réalité bien plus qu’une crise sanitaire !
C’est peut être grâce à de tels représentants des forces de l’ordre que la démocratie, les liberté, la santé et l’économie seront sauvés des instincts prédateurs des commanditaires de cette funeste opération covid !
Ci dessous le lien vers une vidéo parue peu de temps après la naissance de cette organisation.   La policière qui s’exprime rappelle que si les politiques  prennent  des dispositions injustes et dangereuses, c’est aux forces de l’ordre d’agir en n’appliquant pas des directives novices, et en cessant de s’abriter derrière les ordres reçus. Nous ne pouvons pas appliquer n’importe quel ordre, à n’importe quel prix ! “ 
Nous devons traiter les citoyens avec égard et respect, et nous garder de  les verbaliser simplement parce qu’ils ont besoin de respirer, alors qu’ils se trouvent dans des situations économiques et sociales inextricables ….
Son collègue ajoute: ” je ne suis pas rentré dans les forces de l’ordre pour que les citoyens honnêtes me craignent tout simplement pas qu’ils ne peuvent pas respirer avec un masque inutile ! ( Rappelons que les virus mesurent en moyenne 100 nanomètres)   Je suis devenu policier pour défendre la liberté, la paix et la sécurité ! ”  Pendant que je serai aux côté de mes concitoyennes et citoyens, je ferai en sorte de les protéger, même des lois scélérates ! “

 

Répondre à Arnaud Annuler la réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *