Police de Dubai : une McLaren dans la hotte

Tous les policiers ne sont pas égaux. À Dubai, la patrouille peut être agrémentée de singuliers véhicules d’intervention.

La Grand Parade de novembre a fait défiler dans les rues de l'émirat toutes les plus belles voitures de sport, encadrées par les supercars de la police.

La Grand Parade de novembre a fait défiler dans les rues de l’émirat toutes les plus belles voitures de sport, encadrées par les supercars de la police. © DR

Ce n’est pas un gag, mais bien un cadeau de Noël fait aux fonctionnaires de police de Dubai. L’émirat, qui compte aujourd’hui comme une place financière de premier plan dans la région, n’est plus à une extravagance près. Mais, avec la concentration de grandes fortunes locales, il n’était pas question de se laisser distancer au sens propre et au sens figuré par les impressionnantes cavaleries roulantes qui ont avantageusement, sur la route tout au moins, remplacé les dromadaires.

Ainsi, la police de Dubai vient d’annoncer sur son compte Twitter l’arrivée d’une supercar supplémentaire dans son écurie qui compte une Lamborghini Aventador, une Mercedes SLS, une paire de Mercedes AMG spécialement préparées une Audi R8 et une Nissan GT-R. Devant le commissariat pourtant, le Père Noël vient de déposer une McLaren flambant neuve, une McLaren MP4-12C repeinte aux couleurs de l’administration concernée en blanc et vert.

Bon choix, car cette voiture avait impressionné Auto-Addict lors de son essai (voir notre article) avec son V8 twin-turbo 3.8-litres V8 développant 625 bons chevaux et 600 Nm de couple. Capable d’accélérer de 0 à 100 km/h en 3,3 s et d’atteindre 329 km/h sur les lignes droites du désert, il faudra bien cela pour poursuivre les contrevenants qui, peu ou prou, doivent tous appartenir à la famille régnante.

On peut comprendre l’urgence de cet investissement en voyant ce qui s’est passé lors du premier “Grand Parade” de Dubai en novembre dernier où tout ce que le mini État compte de voitures de sport et de rêve a défilé dans les artères de l’émirat .

Une route de montagne

En tête du défilé, l’écurie de la police de Dubai suivie de trois Bugatti Veyron, puis de tout ce que la planète peut produire en matière de voitures d’exception. Soit des centaines de Ferrari, Lamborghini, Aston Martin, Rolls Royce, Mercedes, AMG, Audi de toutes sortes pourvu qu’elles dépassent les 150 000 dollars. Le seul jeu possible pour les automobilistes frustrés de Dubai consiste à aller faire un point sur les lignes droites du désert au macadam aussi noir que lisse. Seule route capable de tester la qualité et la valeur d’un pilote, celle du Jebel Hafeet, qui grimpe en quelques lacets au sommet d’une montagne dont le restaurant perché et le point de vue constituent les seuls autres points d’intérêt.

Après avoir mis le feu aux gommes surchauffées, retour vers la capitale, où, pour refroidir les mécaniques, ils pourront compter sur les pompiers locaux. Bonne nouvelle, ils vont échanger leur Chevrolet Corvette C6 jaune flashy, sans doute un peu fatiguée, par la toute dernière Stingray 2014. Elle était exposée fièrement le mois dernier au salon aéronautique de Dubai et son moteur V8 de 6,2 litres de 460 chevaux est l’assurance d’éteindre rapidement les incendies là où les supercars mettent le feu.

Source : Le Point

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *