Plouzané. Le lieutenant Lemercier à la tête de la Gendarmerie

fc71001187319fca2be329854bd234ad-plouzane-le-lieutenant-lemercier-la-tete-de-la-gendarmerie
Le lieutenant Virginie Lemercier, commandant de la communauté de brigades de Plouzané. | OUEST-FRANCE

À 34 ans, le lieutenant Virginie Lemercier prend le commandement de la communauté de brigades de Gendarmerie de Plouzané, forte de 34 gendarmes, qui regroupe les brigades de Plouzané, Guilers et Le Conquet.

Virginie Lemercier est née à Lorient. Dès sa prime jeunesse, elle est plongée dans l’univers de la gendarmerie, au rythme des affectations de son père, de La Gacilly à la Polynésie française où elle a passé quatre ans.

Elle revient en Bretagne en 1994 et passe un bac scientifique. Mais dès la classe de troisième, elle avait déjà trouvé sa voie : être gendarme. À 18 ans, elle passe donc le concours de la Gendarmerie, et en 2003, elle intègre l’école de Gendarmerie de Châteaulin. Après trois mois de formation, elle devient gendarme adjoint auxiliaire.

Virginie Lemercier passe une année à Betton (Ille-et-Vilaine) où elle rencontre son futur mari, puis, elle entre à l’école des sous-officiers de Montluçon pour apprendre, durant dix mois, le métier de gendarme. Elle achève sa formation fin 2006. Major de sa promotion, elle choisit la Bretagne.

Après un congé maternité, elle passe l’examen d’officier de police judiciaire (OPJ) qu’elle réussit brillamment en 2010, terminant 29e sur 2 197 candidats. Elle est promue maréchal des logis chef en juillet 2012.

Après huit ans et demi passés à Plémet (Côtes-d’Armor), puis une affectation à la brigade de recherche de Guingamp, Virginie Lemercier intègre l’école des officiers à Melun (Seine-et-Marne) où elle brille une nouvelle fois, ce qui lui permet de choisir la Bretagne.

Le lieutenant Lemercier a donc posé son paquetage à la pointe du Finistère, avec ses deux enfants et son son époux Yohann, militaire à Brest.

Source : Ouest-France

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.