Peu d’amis sur le quai pour le dernier voyage du gendarme Rzepczyk (par Michèle Tortorini)

Publié sur Armée-Média un compte rendu de notre amie Michèle Tortorini sur le sens de l’amitié et de la solidarité…

BOB Sourire2

Samedi dernier à cette même heure, j’assistais aux obsèques de mon ami Patrice, votre collègue, et à ma grande tristesse je n’ai vu aucun visage ami dans cette petite église bien vide de Lapugnoy.

Bien vide, disons parce que peut être Patrice a eu la mauvaise idée de partir en période de fêtes et de se faire enterrer dans le Nord si loin de tout.

La peine de ses parents faisait mal.

Deux fois, en pleurant son Papa  m’a dit :

Vous leur direz n’est ce pas, qu’ils auraient pu venir. Vous savez, Patrice avait dit pas de gendarmes en tenue, mais ça ne voulait pas dire, pas de copains, pas d’amis… c’est à croire qu’il n’en avait aucun… ce n’était pourtant pas un mauvais garçon.

Ah oui il m’a dit aussi :
pas une carte, pas un mot, rien
Parce vous savez, tous ces petits messages de condoléances, ces  « Repose en paix »   quelque fois même abrégés en RIP, écrits rapidement, ici ou ailleurs sur internet … les vieilles personnes ne les voient pas.
.
Voilà Monsieur Rzepczyk, je vous l’avais promis, j’ai transmis.
.
.
Et non votre fils n’était pas un mauvais garçon.
.
.
Les lecteurs d’armee-media qui désirent envoyer un courrier de soutien aux parents de Patrice peuvent le faire à cette adresse :
M. et Mme Rzepczyk,

28 domaine des Tilleuls,

62122 Lapugnoy

.
Michèle Tortorini
Source : Armée-Média

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.