Pendant que les gangs paradent en toute impunité dans les banlieues, tolérance zéro contre les infirmières en colère !

infirmic3a8res-policiers-manifestations-policiers-en-colc3a8re-personnel-soignant-maintien-de-lordre

L’interpellation de l’infirmière est carrée. Les faits justifiaient cette arrestation. Mais mis en lumière par l’absence d’interpellation à Dijon où des individus ont paradé sur la voie publique avec des Kalachnikov, notre syndicat comprend le choc des images.

Selon BFM WC, ce serait des « ultra-jaunes » qui auraient commis les violences lors de la manifestation des personnels soignants.. La très macroniste chaîne de désinformation BFM WC dédouane ainsi le Black-bloc, idiot utile du CAC40, pour jeter la faute sur les Gilets jaunes..

Pendant ce temps-là, on ne parle plus du malaise policier ni de celui des personnels soignants..

Pour faire monter la haine contre les soignants, soufflant le chaud et le froid, BFM WC montre notre collègue en train de se faire lyncher au sol par des individus qui seraient, selon la chaîne de désinformation, non pas du Black-bloc mais issus des Gilets jaunes ou des personnels soignants. Ah bon ? Vraiment ?

On nous prend pour des cons ! Le syndicat France Police – Policiers en colère réaffirme son total soutien aux personnels soignants !

Flics et soignants = même combat !

Si on interpellait et si on jugeait tous les individus qui nous caillassent, les tribunaux seraient saturés et on pourrait rouvrir les bagnes en Guyane !

Deux poids deux mesures : tolérance zéro contre les manifestants anti-macron et impunité totale pour les gangs ethniques dans les quartiers..

Merci aux soignants et aux flics pendant le Covid-19 ! Tous en galère et tous solidaires ! Force et honneur !

Source : France Police

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.