Pas-de-Calais : Le cambrioleur rate son train et demande de l’aide pour voler une voiture

FAITS DIVERS La gendarmerie a interpellé un voleur pressé qui ne manquait pas de culot…

Illustration d'un véhicule de gendarmerie.
Illustration d’un véhicule de gendarmerie. – C. Allain / APEI / 20 Minutes
l fallait oser. Dimanche, à Isbergues, dans le Pas-de-Calais, les gendarmes ont mis la main sur un individu dont le comportement suspect avait mis la puce à l’oreille d’un témoin, à qui l’homme avait demandé de l’aide pour voler une voiture.

Il avait raté son train

Vers 16h45, non loin de la gare d’Isbergues, un jeune homme a demandé à un passant de lui donner un coup de main pour faire démarrer une voiture « avec les fils » parce qu’il vient de manquer son train. Face à cette demande particulière et au comportement suspect de l’individu, le passant a décidé de prévenir la gendarmerie.

Une patrouille n’a pas tardé à arriver sur place mais, à la vue des militaires, le mis en cause a pris la fuite à pieds.

Néanmoins le fuyard a été rapidement interpellé et ramené près de la voiture. Les agents ont effectivement constaté qu’une vitre avait été brisée et que les fils du démarreur avaient été reliés. Une caisse à outils a été également découverte à proximité. Lors de la palpation du suspect, les gendarmes ont trouvé 500 euros en liquide ainsi qu’un trousseau de clés. L’individu, âgé de 24 ans, a été conduit en garde à vue dans la foulée.

Il avait auparavant dépouillé une vieille dame

Mais l’affaire ne s’arrête pas là. Vers 19h, une vieille dame de 84 ans s’est présentée à la gendarmerie pour signaler un vol dont elle avait été victime plus tôt dans la journée. Elle a expliqué qu’un jeune homme était venu chez elle pour lui demander un peu d’argent parce qu’il avait faim. Pendant qu’elle partait chercher une petite pièce, l’affamé était entré dans le domicile et avait fait main basse sur 200 euros en liquide dans un tiroir. Il avait également embarqué son trousseau de clés avant de s’enfuir.

Les gendarmes ont tout de suite fait le rapprochement et signalé à la victime qu’ils avaient probablement attrapé son voleur présumé. Ce dernier, lors de son audition, a reconnu les faits. La nonagénaire a pu repartir après avoir récupéré ses biens et le mis en cause, inconnu des autorités, a écopé d’une prochaine convocation devant la justice.

Source : 20 Minutes

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.