OTAN : Faites vos jeux… rien ne va plus.

Introduction.

Chers lecteurs, nous vivons actuellement l’apocalypse, c’est-à-dire, le temps du dévoilement. En observant la confusion qui règne dans tous les domaines, nous constatons que les masques tombent et la Vérité se fait jour. Cette excellente nouvelle est la révélation que notre destin NOUS appartient pleinement.

Pour contribuer activement au futur de l’humanité, reprenons confiance en l’Être que nous sommes vraiment et agissons individuellement pour construire collectivement le merveilleux monde de demain. Ce blog, qui traite de « l’écume des choses », a pour ambition de vous y aider.

Si vous désirez être pleinement acteur de « l’ardente obligation » de changer vraiment ce monde, abonnez-vous aux « Rendez-vous d’Hubert ». En plus de bénéficier de solutions pratiques, ce sera votre manière de m’aider très concrètement à poursuivre mon travail et améliorer sa qualité.

Sujet du jour :   Pour l’OTAN, c’est bientôt la fin.

Quelle curieuse organisation que l’OTAN, ne trouvez-vous pas ? Puisqu’elle est souvent évoquée à propos de la guerre en Ukraine, c’est le moment propice pour nous intéresser à « ce machin ». Cet acronyme signifie : Organisation du Traité de l’Atlantique Nord, quoi que, parfois… ce serait plutôt : Organisation de Terroristes A vocation de Nourrir le complexe militaro-industriel !!!

Née le 4 avril 1949 en pleine guerre froide, cette organisation a eu son siège dans les locaux de l’actuelle université de Paris Dauphine. Son quartier général, le SHAPE était situé près de Versailles, à Rocquencourt. Ces locaux sont maintenant occupés par les services techniques des sapeurs-pompiers de Paris. Actuellement, le siège et le quartier général de l’OTAN sont situés en Belgique.

De sa naissance à aujourd’hui, ce ne sont pas moins de 14 guerres illégales que l’OTAN a déclenchées. Illégales, car une guerre contre un pays ne peut être entreprise qu’avec un mandat explicite du Conseil de sécurité de l’ONU. Ce ne fut pas le cas : en 1953 contre l’IRAN, en 1954 contre le GUATEMALA, en 1955 contre le VIET NAM, en 1956 contre l’ÉGYPTE, en 1961 contre CUBA, en 1981 au NICARAGUA, en 1989 au PANAMA, en 1990 contre la YOUGOSLAVIE, en 2000 contre l’AFGHANISTAN, en 2003 contre l’IRAK, en 2011 contre la LIBYE, en 2011 en SYRIE, en 2014 contre l’UKRAINE, en 2014 contre le YÉMEN.

Ne pas mettre au crédit de l’OTAN la guerre actuelle en UKRAINE, relèverait de la plus totale hypocrisie. De même, il ne faut pas oublier son « armée secrète » : le Stay Behind, dont je vous ai évoqué « l’hypothétique » présence parmi nos « forces de l’ordre ». STOP, Hubert, là… c’est du pur complotisme !!! Pardonnez-moi cette incartade. Vous avez raison : les équipes du Stay Behind ont été dissoutes depuis longtemps, puisque le Wiki l’écrit. De la même façon : « les petits pois sont rouges », non ? Comment ? Les petits poissons…verts ? En êtes-vous bien sûr ? .

Assez plaisanté, quoi que !!! Revenons à l’actualité et à l’Ukraine. Il y a deux jours… avec 631 points, elle a gagné le concours de l’Eurovision alors que la France, avec 17 points, se classe avant-dernière, devant l’Allemagne. Mais que fait Poutine ? Effectivement, les « merdias » ont raison, l’Ukraine est en train de gagner, cette guerre.

Saviez-vous que Delphine ERNOTTE, la présidente de l’association organisatrice de ce concours… et de France-Télévision, a exclu la Russie de la compétition ? Saviez-vous que c’est l’OTAN qui l’a conçue en 1955 sous le nom de « Festival de l’atlantique nord » et en a toujours tiré les ficelles ? C’est la troisième victoire de l’Ukraine. Après celle de 2004 (« Révolution Orange »), celle de 2016 (rattachement de la Crimée à la Fédération de Russie). Vous avez dit bizarre ? Comme c’est étrange !!!

Saviez-vous que vendredi dernier 13 mai 2022, la Fédération de Russie a présenté de nouveaux éléments au Conseil de sécurité le l’ONU, relatifs aux programmes de recherche militaire américain en Ukraine ? Les documents saisis par la Russie attestent que quatre géants de la pharmacie, les laboratoires Pfizer, Moderna, Merck et Gilead, participaient à ces expériences. Tien, ces noms me disent quelque chose !!!

« Vlatipas » que je fais encore une éruption de « complotisme aigu » qui me fait délirer : je vois partout autour de moi des « Corona-manipulus », d’énormes « vaccino-diafoirus », sans compter les « Otano-satanicus »   . C’est grave, docteur ? Heureusement, les ambassadeurs des pays membres de l’OTAN ont tous nié les accusations russes et dénoncé cette « désinformation ». Me voilà rassuré. Oui, mais…

Ça me reprend quand j’apprends que… selon la presse US, le programme de recherche militaire biologique du Pentagone a été organisé en Ukraine par la société Rosemont Seneca Technology Partners (RSTP) créée par Hunter BIDEN, que les lecteurs de mes billets connaissent bien pour ses diverses malversations. Accessoirement… c’est le fils du président Joe BIDEN. Son associé, Christopher HEINZ, est le beau-fils de John KERRY, l’ancien « ministre des affaires étrangères » de Barack OBAMA… comme c’est étrange !!!

Tout cela, c’était « avant ». Pour ce qui est de l’avenir de l’OTAN, voilà une bien mauvaise nouvelle. Sur fond de guerre du pétrole, les États-Unis d’Amérique et l’Arabie Saoudite, des « amis de trente ans », continuent de se chamailler. Pour marquer sa désapprobation au soutien de l’Arabie Saoudite à la stratégie pétrolière de « l’ami Vlad », le chef des ricains, « l’ami Joe », nomme Michael RATNEY comme ambassadeur des États-Unis en Arabie saoudite. Mais… c’est un civil, alors que l’accord du Quincy stipule la protection militaire de la famille des SAOUD en échange de l’accès à leur pétrole. Autre grand intérêt pour eux, au grand dam des USA, le nouveau système financier mondial que j’ai développé dans le chapitre « Apprendre à comprendre » des « Rendez-vous d’Hubert » du 14 de ce « joli mois de mai » 2022.

Et ce n’est pas fini. Le « trublion » de service », j’ai nommé le président turc, Recep Tayyip ERDOĞAN a exprimé des réserves pour ce qui est de la possible adhésion imminente de la Finlande et de la Suède à l’OTAN. En effet, c’est pour l’organisation, du moins le pense-t-elle, un moyen de pression sur la Fédération de Russie. À ce jeu de roulette (russe), les enchères montent et cela n’augure rien de bon. Les « derniers soubresauts » d’une bête mourante (c’est la situation de l’OTAN), sont toujours dangereux. Affaire à suivre.

« Celui qui contrôle l’alimentation contrôle le peuple,

celui qui contrôle l’énergie contrôle les continents,

celui qui contrôle la monnaie contrôle le monde »

(Henry KISSINGER)

Chers lecteurs, pro ou anti OTAN, je vous aime et vous salue.

Source : Sérénité Patrimoniale

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.