Nos concitoyens ont la mémoire courte …

Quelques commentaires marquants à la suite de ce Tweet :

Juridiquement, a-t-on le droit d utiliser ce verbatim du premier ministre pour contester la 3e dose, la 4e, et les autres à venir? Soit il dit vrai et on peut virer des soignants, soit c est faux et ça exonere de respecter une loi basée sur des fait scientifiques erronés ?

Et ce genre de personnage se permet de faire un pot de départ, non plutôt une réception en fait, avec tout le gratin et tout ça aux frais de la princesse sans qu’on ait eu notre mot à dire. Les gestes barrières ont été en plus une nouvelle fois de rigueur

Le même qui a ouvertement accusé sa fille de 11 ans de lui avoir contracté le covid alors qu’il était déjà vax afin de poussé la vaccination des enfants !

Qu’en pensent les moutons qui nous traitaient de complotistes dès la seconde dose??!

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.