Oise: deux parents interpellés lors d’un rodéo avec leurs enfants de 2 et 10 ans

Les faits ont été constatés lors d’une opération de lutte contre les rodéos. Les enfants ne portaient ni casque ni protection ; l’aîné pilotait une moto-cross.

Depuis le début de la semaine, les opérations de lutte contre les rodéos se multiplient dans le département de l’Oise.
Depuis le début de la semaine, les opérations de lutte contre les rodéos se multiplient dans le département de l’Oise. – (Photo d’illustration)

«  Ils ne voient même pas où est le problème  », commente, dépité, un des militaires qui a participé à une opération de lutte contre les rodéos urbains, ce samedi 27 août 2022, sur les hauteurs de Villers-sous-Saint-Leu et Précy-sur-Oise, dans le sud de l’Oise.

Leur intervention a permis l’interpellation d’une famille : les parents et leurs trois enfants, deux âgés de deux ans et demi et un âgé de dix ans, qui circulaient sans casque ni aucune autre forme de protection.

La quinzaine de gendarmes déployés a été alertée par les vrombissements de moteurs de deux-roues qu’elle a entendus. Rapidement, deux motos et un quad ont été identifiés. Les forces de l’ordre ont dû s’y prendre à plusieurs essais pour réussir à les intercepter : les contrevenants ont refusé d’obtempérer à plusieurs reprises.

Le père placé en garde à vue

Sur le quad se trouvait une jeune femme âgée d’une trentaine d’années, avec l’une de ses jumelles, âgées de deux ans et demi, qui était assise sur le réservoir de l’engin. La fillette, pas plus que la mère d’ailleurs, ne portait aucune protection. Sur l’une des motos se trouvait l’aîné des enfants, âgé d’une dizaine d’années. Lui non plus ne portait ni casque ni gant. «  Son père lui aurait dit de fuir s’il voyait des gendarmes  », soupire encore un des militaires qui a participé à l’opération.

Quant au père de famille, âgé lui aussi d’une trentaine d’années, il pilotait aussi une moto. La seconde petite fille de deux ans et demi était assise sur le réservoir, là encore sans protection, et les gendarmes ont constaté que le pilote s’était livré à des roues arrière sur les chemins de terre avec la fillette.

L’homme a été placé en garde à vue pour être interrogé. La mère et l’aîné des enfants ont également été entendus. De nombreuses infractions, dont la mise en danger de la vie d’autrui, peuvent leur être reprochées.

Le quad était homologué, au contraire des deux motos qui ont été saisies. Le père de famille devrait être présenté au Parquet à l’issue de sa garde à vue, qui décidera des suites judiciaires.

Les opérations de contrôle se sont multipliées toute la semaine dans le département. Elles ont notamment donné lieu à une comparution immédiate devant le tribunal judiciaire de Compiègne.

Source : Courrier Picard

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.