Nouvelle hystérie occidentale

« Si un clown entre dans un palais, il ne devient pas roi, c’est le palais qui devient un cirque »

(Proverbe ottoman)

***

Cela faisait longtemps (quelques jours en fait) que la propagande ukro-atlantiste ne nous avait pas fait un « caca nerveux » accusant les russes des pires crimes de guerre. Au lendemain de l’accord signé séparément entre Kiev et Moscou permettant de reprendre les exportations céréalières depuis le port d’Odessa, des cibles militaires ukrainiennes y ont été détruites par les forces aérospatiales russes…

Et Zelensky, ce clown ukro-atlantiste de jouer aussitôt sa tirade habituelle écrite par le dramaturge Biden et reprise en chœur par les chiens de garde occidentaux, qualifiant le bombardement de « barbarie russe flagrante ».

Missile « Kalibr » russe arrivant sur un navire de guerre ukrainien dans le port d’Odessa, le 23 juillet 2022

https://www.blogger.com/video.g?token=AD6v5dwD5k-zhnaWUC6EkXM4YxZj7uBJYnOAzLpb7v9Ql5nnfpmkhCJY3lTAoAgbE8-AKOhK7_tr3K16uIs6leekym-6qiDBYiwK6zSKE-wnL6doIPa5ih7buexJMPd2bTRHAVj9NJ8E

Concernant l’accord céréalier

Cet accord séparé, signé sous l’égide de l’ONU à Ankara (qui se remplit les poches au passage avec une ristourne de 30% sur les céréales ukrainiennes) est limité exclusivement à l’exportation maritime économique et soumis à des conditions :

• L’Ukraine doit déminer des couloirs maritimes pour permettre le passage des navires en toute sécurité en baie d’Odessa,

• Les convois en mer seront sécurisés par les marines turque et russe, qui procéderont au contrôle des navires entrant pour éviter toute aide militaire vers l’Ukraine.

Le trafic maritime céréalier s’effectuera à partir des ports ukrainiens d’Odessa principalement et aussi des petits ports de Youjne et Kobleve situé à l’Est de la ville.

Concernant les opérations militaires russes

Concernant les opérations militaires russes en cours sur le front Sud du conflit (Kherson, Nikolaïev et Odessa)il n’y a dans l’accord d’Istanbul concernant les exportations céréalières aucune obligation pour Moscou d’interrompre ses frappes contre les cibles militaires ukrainiennes d’Odessa et il est prévu, à l’instar des « corridors humanitaires » organisés pendant les batailles urbaines de sanctuariser temporairement des couloirs maritimes et non l’ensemble des ports ukrainiens concernés par l’accord et de façon définitive.

Le bombardement russe qui a suivi la signature de l’accord (qui n’est pas encore mis en œuvre en raison des mines maritimes ukrainiennes toujours présentes) n’est donc en aucun cas une violation russe de ses termes, et d’autant plus qu’il visait et a détruit des objectifs militaires ukrainiens!

Départ des missiles « Kalibr » russes ayant bombardé les cibles militaires à Odessa ce 23 juillet 2022

https://www.blogger.com/video.g?token=AD6v5dycavUOADi2LmGKLaWrB6QHt6p3_-um0_49gRQ45v_oF7aLKmDLDh8xN4RPicW4b4q1ibxzAWYERcuTIAZEjZdbeym1_yhHoh_oLr_Rxo0ZMobwxKjpBPQ1KaK9Oii2sPgbEf8

Lors de ce bombardement russe, un navire de guerre ukrainien transportant des missiles anti navires « Harpoon » fournis par l’OTAN a été détruit et un autre endommagé. D’autres missiles « Kalibr » ont détruit, sur un chantier naval du port militaire, des ateliers de réparations des navires de guerre ukrainiens.

Concernant la perfidie ukro-atlantiste

De ce côté là, « rien de nouveau sous le soleil » : avec ce fait divers du conflit russo-ukrainien au cous duquel les forces ukrainiennes ont subi un nouveau revers on peut observer que Kiev :

• tente sur le terrain d’amalgamer le civil et le militaire, utilisant le premier comme bouclier humain et travestissant le second en victime de guerre.

• cherche médiatiquement à diaboliser une fois encore Moscou mais dans une stupidité telle que, contrairement aux tirs russes, ce n’est un coup d’épée dans l’eau éphémère.

Cependant il est fort à parier que les ukrainiens vont vouloir profiter de cet accord économique et humanitaire d’exportations céréalières à destination des populations occidentales prises en otage par la russophobie suicidaire de leurs gouvernements pour tenter de protéger des ressources militaires par exemple en les entreposant dans ou à proximité immédiate des entrepôts agricoles.

En conclusion

Alors qu’Anthony Blinken, qui n’est plus à un mensonge près, déclarait que la Russie avait violé ses obligations en vertu de l’accord céréalier, le journal américain The New York Times a écrivait le même jour que les attaques contre le port d’Odessa ne violaient pas juridiquement et factuellement l’accord (Notons au passage et paradoxalement à leur gouvernement que les médias étasuniens lui sont bien moins serviles que les médias français).

Et pour mettre un terme à cette nouvelle hystérie occidentale, l’ONU dont il est difficile de dire qu’elle est agent du Kremlin a déclaré ce 24 juillet 2022 ne pas considérer la frappe sur les installations militaires à Odessa comme une violation du mémorandum sur les céréales.

Fin de la partie !

Aussitôt exprimée cette vérité, les Torquemada de la bien pensance sont partis en croisade contre les rebelles de la pensée unique et quelques heures plus tard l’OBU réfutait son observation initiale… Peu importe vu l’inutilité crasse de ce « grand machin » comme l’appelait ironiquement le général De Gaulle.

Sauf certainement pour les thuriféraires français ou britanniques de la ploutocratie mondialiste dont les médias , à l’instar du clown kiévien, ne sont plus que des laquais serviles et ridicules d’une hégémonie capitaliste devenue folle à lier.

***

Pour finir en riant :

Cela dit, au vu de cet ectoplasme déambulant sur les quais d’Odessa il est possible que la liste des objectifs russes en Ukraine soit augmentée et qu’après la « dénazification » et la « démilitarisation », Moscou décide une « déconnerisation » de l’Ukraine. Et là, il y aura du boulot !

https://www.blogger.com/video.g?token=AD6v5dy4DUxHwHtFmiJDENiT4Hop5OrtEL8KR7vN4ktIomXoXyPV-Z2fNYWlCU_-MlHAJE6yuku1tXcBs6Zhv3VbvEsf-HyPjpkv17zzGMMq0shIIo5NcAgO9-8qDjm6TXgJas-rICvt

– Source : Alawata Rebellion

Source : ZE Journal

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.